POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Libye : Haftar perd un de ses commandants

Etat de panique sur tous les front, notamment à Misrata. Le sort de Zouara, Zaouia et Ras Jedir pourrait se jouer aujourd'hui

Les informations en provenance de Libye varient selon leurs sources. Alors que du côté du GNA on tire satisfaction de la mort d’un des compagnons de Khalifa Haftar, du côté de l’ANL on parle d’une offensive de grande envergure.
La mort du Major Général Salem Driyag, chef de la chambre des opérations de l’ANL dans le Grand Syrte, suite à une frappe d’un drone ennemi, a été confirmée par plusieurs sources qui soulignent que Driyag est un Ferjani, de la même tribu que Haftar ce qui donnerait une raison supplémentaire au Maréchal pour déverser un déluge de feu sur Misrata où ce matin on annonçait l’arrivée de 27 blessés d’urgence.
D’ailleurs les échanges entre unités misrati révèlent un état de panique quasi générale sous d’intenses bombardements de l’ANL qui a imposé un black out total sur les informations provenant du terrain des combats.
Aussi rien ne filtre sur les affrontements au sol tant à Abou Ghrayn, qu’au sud de Tripoli et sur la bande côtière à l’ouest. Seule l’offensive sur Zatarnah est évoquée. Au sud de Tripoli, les combats sont en cours sur Ain Zara et Salah ed Din et au nord ouest de Qasr bin Gashir où Jwheily a encore subi des pertes. En revanche les frappes aériennes et d’artillerie n’ont pas cessé et se poursuivent encore.
Selon nos sources sur place, les frappes air-sol sont effectuées par vagues et pas  moins de 18 raids ont été effectués depuis samedi soir à 23h  sur les positions Misrati d’Abou Ghrayn.
D’autres frappes du même type ont visé le grand Misrata, et ciblaient des objectifs à Dafniya et Zliten (ouest de Misrata) en première partie de la  nuit passée, puis dans Misrata même à partir de 3h du matin de ce dimanche 29 mars.
Pour sa part Zaouia subit depuis 4h du matin une vague de tirs et de bombardements aériens. Les déflagrations continuent et secouent Zaouia et ses abords.
Il faut rappeler que l’ANL avait annoncé samedi le lancement de la Campagne des Aigles de l’enfer. Ces raids aériens intenses sont combinés à des tirs d’artillerie  nourris ce qui a été confirmé par plusieurs observateurs  et à des frappes aériennes  sur Mitiga.
Le sort de Zouara, Zaouia et Ras Jedir pourrait se jouer aujourd’hui

 

Lire aussi
commentaires
Loading...