Libye : ça chauffe à la frontière tunisienne

Le niveau d'état d'alerte de l'armée tunisienne a été élevé en raison de l'évolution de la situation du côté libyen et la prise du point de passage de Ras Jedir par l'ANL

Les informations en provenance de la Libye font part du renforcement des positions de l’armée nationale libyenne, ANL, de Khalifa Haftar qui maîtrise désormais,  tous les points de passage frontaliers de l’ouest dont celui de Ras Jedir. Réalités Online avait annoncé cette prise depuis tôt ce matin ayant obtenu des informations en exclusivité sur la situation sur le terrain autour de Tripoli.
Ces informations ont été confirmées de sources armées tunisiennes.
En effet, le ministère de la Défense nationale a annoncé , dans un communiqué rendu public ce jeudi 26 mars, que le niveau d’alerte au niveau des frontières tunisiennes avec la Libye a été élevé pour parer à toute éventualité. Le communiqué précise que cette alerte sera effective sur terre comme en mer et que cette mesure entre dans le cadre du suivi de la situation en Libye.
Rappelons que les gardes frontières relevant du gouvernement Sarraj avaient cédé le point de passage de Ras Jedir pour joindre ensuite les troupes de Khalifa Haftar.

Le point de la situation
Sur le Front ouest
: toutes les positions acquises mercredi par l’ANL lors de sa contre-attaque ont été maintenues. Zouara est maintenue en état de siège, les milices l’ayant prise en otage qui ont refusé la reddition ordonnée par le Conseil des sages de la ville.
Sur un autre plan, les forces de l’ANL ont poussé dans la nuit leur avancée vers Ras Jedir et maîtrisent désormais tous les accès du poste frontalier ainsi que tous les points de passage de l’ouest. Les troupes de l’ANL avaient évité d’investir les lieux car des éléments irréductibles des milices de Zouara voulaient engager le combat. La Tunisie ayant refusé leur exfiltration en territoire tunisien, ils ont fini par se rendre.
Par ailleurs les chasseurs de l’armée de l’air de l’ANL de Watiya conduisent des missions d’observation à partir de Zawiya jusqu’à la frontière ouest.

Sur le Front Tripoli: pas d’évolution notable malgré des communiqués du GNA faisant part d’une offensive vers les faubourgs sud. De Taher El Sounni à Qanunu, les réseaux officiels construisent, selon des observateurs avertis, une story telling pour parler d’une vaste offensive de libération lancée mercredi et qui se poursuivrait toujours dans le cadre d’une opération de sauvetage de la démocratie.
Sur le Front Misrata: On relève l’arrivée de renforts massifs de l’ANL à Syrte et en direction d’Abu Ghrayn.
Nous continuons le suivi de la situation en Libye en ces temps où tout le monde est préoccupé par le Corona. L’évolution de la situation chez nos voisins du sud-est est préoccupante.
Dernière minute

Les milices du GNA ont lancé une offensive d’envergure au sud de Tripoli avec l’appui de 6 drones dont un a été abattu par les unités de l’ANL.
L’armée de Haftar a riposté par des tirs massifs d’artillerie  pour faire barrage aux milices et maintenir ses positions pour anéantir les milices. Il semble que l’heure de vérité a réellement sonné que la bataille de finale de Tripoli est imminente.
Lire aussi
commentaires
Loading...