Les tunisiens n’ont pas du tout confiance en Rached Ghannouchi

Ghannouchi fait durer le suspense!

Pour 61,4% des tunisiens, le pays a pris une mauvaise direction. C’est ce qui ressort du baromètre politique réalisé par Sigma Conseil, et publié dans l’édition de ce mardi 10 mars 2020 du quotidien El Maghreb. Le pessimisme est donc encore de mise, mais à moindre degré par rapport au mois de janvier 2020 : une baisse de 14 points.
Sur le plan politique, C’est non sans surprise que l’on constate que les tunisiens font moins confiance à certaines personnalités. Ainsi, 68% des personnes interrogées affirment qu’elles ne font pas confiance à Rached Ghannouchi, président de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) et chef d’Ennahdha. On trouve, ensuite, Hamma Hammami, porte-parole du Front Populaire (62% d’opinions défavorables), Ali Laarayedh, dirigeant au sein d’Ennahdha (59% d’opinions défavorables), Abir Moussi, présidente du Parti Destourien Libre (52% d’opinions défavorables) et Mohsen Marzouk, secrétaire général de Machrou3 Tounes (avec 51% d’opinions défavorables).
En revanche, les tunisiens font confiance au président de la République Kaïes Saïed (67% d’opinions favorables), Safi Saïed, député indépendant (40% d’opinions favorables), Samia Abou, député du Courant Démocratique (29% d’opinions favorables), Elyes Fakhfakh, Chef du gouvernement (27% d’opinions favorables), et Mohamed Abou, ministre chargé de la Fonction publique et de la lutte contre la corruption (26% d’opinions favorables).
En termes d’intentions de vote, Ennahdha arriveraient en tête avec 24,3% des voix, suivi du PDL (22%), de Qalb Tounes (11,4%), du Courant Démocratique (10,9%) et de la Coalition Al Karama (6,9%).

Lire aussi
commentaires
Loading...