L’épidémiologiste Dr Bougatef:  » Les mesures prises par le gouvernement sont précoces. »

L’épidémiologiste et directrice de la veille sanitaire à l’Observatoire National des maladies nouvelles et émergentes, Dr Souha Bougatef, a partagé avec Réalités Online des détails relatifs à la nouvelle souche du coronavirus et a répondu à plusieurs questions que de nombreux citoyens se posent en ce moment, notamment par rapport aux mesures préventives.

En effet, en ce qui concerne ces mesures et si elles sont réellement adéquates, Dr Bougatef a affirmé que les décisions prises par le gouvernement sont bel et bien judicieuses, et sont même précoces .

 » On a même anticipé et on a activé le niveau 4 alors qu’on est à peine au niveau 2.

Le gouvernement a fait le nécessaire en termes de restrictions dédiées à la lutte contre la propagation du virus. La fermeture des espaces aérien et maritime est en effet une décision précoce.

Le couvre-feu, la fermeture des endroits propices aux rassemblements , l’annulation des  événements culturels et autres … sont des mesures qui permettent d’éviter la contamination. » a déclaré Dr Bougatef.

De fait, elle a indiqué qu’à son avis, le nombre de cas ne risque pas de grimper d’une façon dramatique.

En effet, elle a annoncé qu’étant donné la réactivité et la précaution des équipes dédiées à la lutte contre le coronavirus, la contamination peut être contrôlée, même si cela demeure aléatoire.

 » Jusqu’aujourd’hui , on n’a pas eu beaucoup de cas secondaires autour des cas confirmés et cela est un bon signe. On a réussi à  rattraper les cas assez précocement pour qu’ils ne contaminent pas. »

Néanmoins, les évolutions restent tributaires de la conscience des citoyens. Si les gens respectent les mesures, on peut éviter les scénarios adverses.

En effet, les citoyens sont appelés à être conscients et à respecter les mesures à la lettre.

Les  personnes qui rentrent des pays à risque doivent:

  • rester impérativement dans une chambre complètement isolée  sans  rentrer en contact avec d’autres personnes
  • avoir un sanitaire propre et désinfecté régulièrement
  • mettre un masque si elles sont contraintes de quitter la chambre.

De plus, tout ce qu’ils utilisent doit être à usage unique c’est à dire que  leur linge doit être lavé séparément,  les récipients de leurs repas ne doivent pas être utilisés par les autres et doivent être désinfectés et il faut absolument nettoyer toutes les surfaces qu’elles touchent.

La distanciation totale est impérative. ( Au début, seulement l’Europe qui est désormais l’épicentre de l’épidémie était considéré une zone à risque. Toutefois, puisque l’OMS a annoncé qu’il s’agit d’une pandémie, tous les pays sont d’ores et déjà considérés à risque).

Ces mesures d’auto-isolement s’appliquent à tous ceux qui étaient à l’étranger même s’ils sont asymptomatiques.

Par ailleurs,  selon Dr Bougatef, si la personne remarque l’apparition des symptômes, elle devient perçue comme un cas suspect.  Dans ce cas, on lui fait un test qui est un prélèvement naso-pharyngé. S’il s’avère positif  sans formes sévères qui se manifestent notamment par des difficultés respiratoires, elle peut rester chez elle et être suivie durant l’auto-isolement.Sinon, elle est hospitalisée.

Toutefois, Dr Bougatef a indiqué que plusieurs cas sans forme sévère ont été hospitalisés en Tunisie dans une optique de vigilance et étant donné qu’il s’agit d’une nouvelle souche et que les premiers cas exigent un traitement délicat.

Elle a aussi affirmé que l’OMNE a décidé hier d’aménager des locaux dans chaque région pour accueillir les cas confirmés qui n’ont développé aucune forme sévère pour s’assurer qu’ils respectent l’auto-isolement comme il se doit.

Dr Bougatef a également mis en exergue les efforts fournis par l’OMNE pour détecter rapidement les cas confirmés :  » Si un cas s’avère positif, on fait un listing de toutes les personnes qui sont rentrées en contact étroit avec la personne en question, c’est à dire,  pour un cas positif provenant de l’étranger, on fait un prélèvement aux passagers qui sont assis à côté de lui, sur les deux sièges derrière et les deux sièges devant lui ainsi que tous les membres de sa famille. »

Elle a aussi insisté sur le respect de toutes les mesures préventives et du confinement notamment pour les personnes âgées, les personnes qui  ont des maladies chroniques et ceux qui sont immunodéprimés.

I.GH

 

 

Lire aussi
commentaires
Loading...