Le FTDES dénonce les violations des droits des migrants du centre de Wardya

Photo d'illustration.

Les conditions de vie des migrants placés au centre d’accueil et d’orientation de Wardya sont déplorables. C’est ce qu’a annoncé le Forum Tunisien des Droits Economiques et Sociaux (FTDES) qui affirme s’appuyer sur une vidéo retraçant plusieurs témoignages.
Dans un communiqué qui nous a été envoyé, le FTDES dénonce les violations des droits des détenus de ce centre. La vidéo montre, selon cette même source, 5 jeunes hommes, dont des mineurs, qui ont été placés à l’arrière d’une camionnette, menottés. « Malgré les alertes lancées par le FTDES, les autorités tunisiennes n’ont pas donné davantage d’informations concernant le sort réservé aux jeunes hommes embarqués ce matin. Également alertés, les agences onusiennes n’ont pas réagi à ces informations », lit-on dans le communiqué.
Dans ce même contexte, le FTDES a dénoncé le silence et le manque de transparence des autorités tunisiennes au sujet des conditions de vie des détenus. Face à cette situation, le Forum a appelé les organisations internationales, humanitaires et celles de la société civile à agir afin de combattre les violations des droits des migrants détenus dans les centres spécifiques.
S’adressant aux autorités tunisiennes, le FTDES a souligné l’importance d’autoriser la société civile, les institutions parlementaires et constitutionnelles et les journalistes à visiter ces centres. « Malgré les alertes lancées par le FTDES, les autorités tunisiennes n’ont pas donné davantage d’informations concernant le sort réservé aux jeunes hommes embarqués ce matin. Également alertés, les agences onusiennes n’ont pas réagi à ces informations », lit-on encore dans le communiqué du FTDES.

Lire aussi
commentaires
Loading...