« Le capitalisme a attrapé le coronavirus, le système de l’argent fou est à bout »

De toutes les réactions au coronavirus, celle du journaliste et homme politique français, Fabien Roussel, est sans doute l’une des plus marquantes. Dans l’un de ses tweets, il n’a pas manqué de tacler le système capitaliste et et de souligner ses effets pervers. « Le capitalisme, tellement fragile, a attrapé le coronavirus. Toutes les places boursières mondiales plongent. Ce système de l’argent fou est à bout. Il est urgent qu’un autre temps s’ouvre, celui de l’Humain et de la planète d’abord ! », a-t-il écrit.
Difficile d’ajouter un quelconque commentaire après avoir lu tout ceci. L’homme politique a résumé la situation d’un système aveugle qui fait souffrir non seulement les couches les plus fragiles de l’humanité, mais surtout la planète. Pourquoi sommes-nous incapables de lutter efficacement contre les changements climatiques ? Pourquoi sommes-nous incapables d’éradiquer la faim et la pauvreté ? Pourquoi les conflits armés sont-ils devenus si fréquents ? La réponse, nous la connaissons. Mais les véritables questions sont les suivantes : sommes-nous réellement prêts à changer ? Le voulons-nous ?
A méditer…

F. K

Lire aussi
commentaires
Loading...