Le bras de fer persiste entre Hafedh Caïd Essebsi et Youssef Chahed 

Le bras de fer entre le représentant légal de Nidaa Tounes, Hafedh Caïd Essebsi et l’ancien chef du gouvernement, Youssef Chahed ne semble pas se dissiper de si tôt.
En effet, dans un statut Facebook datant de ce mardi 3 mars 2020, Caïd Essebsi a accusé Chahed d’avoir tenté de limoger le défunt Slim Chaker, ancien ministre de la Santé , de l uinuire et de le harceler devant la justice et ce lorsqu’il était ministre conseiller auprès du président de la République chargé du dossier économique.
Caïd Essebsi a, également, accusé Chahed d’avoir manigancé contre feu Chaker et d’avoir mobilisé des pages des réseaux sociaux dans le but de le diffamer loin de toute considération morale.
Chahed a, par ailleurs, jugé que Slim Chaker était le symbole de la corruption et de l’échec, selon Hafedh Caïd Essebsi.
Ainsi, le fils du chef de l’Etat défunt, Béji Caïd Essebsi a rappelé qu’il avait appuyé la candidature de Slim Chaker au poste du chef de gouvernement étant donné ses nombreuses qualités.
Des qualités tels que le sens de la responsabilité, le patriotisme, l’honnêteté, la loyauté aussi bien que l’intégrité dont Youssef Chahed n’était  pas doté, selon Hafedh Caïd Essebsi.
Les tensions entre Caïd Essebsi et Chahed sont toujours présentes. Des accusations ont été lancées de part et d’autre. Chahed accuse Caïd Essebsi de détruire Nidaa Tounes notamment à travers des décisions unilatérales.
De son côté, Hafedh Caïd Essebsi considère que Youssef Chahed –fils spirituel de Béji Caïd Essebsi- a trahi la confiance que ce dernier lui avait accordée.

Lire aussi
commentaires
Loading...