Khemaïes Jhinaoui futur envoyé spécial de l’ONU en Libye ?

Et si Khemaïes Jhinaoui était désigné envoyé spécial de l’Organisation des Nations Unies (ONU) en Libye ? C’est ce qu’a laissé entendre le journaliste Borhène Bsaies dans la soirée du mardi 3 mars 2020 dans un statut Facebook. Si la désignation de l’ancien ministre tunisien des Affaires Étrangères se confirmait, cela constituerait un message adressé par les forces internationales au président de la République tunisienne, Kaïes Saïed selon Borhène Bsaies.
Il faut rappeler que le départ de Jhinaoui du département de la Diplomatie tunisienne a suscité de nombreuses interrogations. Le principal intéressé avait indiqué, à l’époque, qu’il avait présenté sa démission peu avant l’investiture de Kaïes Saïed. Côté Carthage, on avait affirmé, plutôt, que l’ancien ministre avait été limogé. Ce qui est certain, est qu’il y avait un désaccord entre les deux hommes – Kaïs Saïed et Khemaïes Jhinaoui -. D’un autre côté, le président de la République était très influencé par Tarak Bettaïeb, son ancien chef de cabinet très controversé. Celui-ci, à titre de rappel, avait même remplacé Khemaïes Jhinaoui, alors que ce dernier était encore en fonction, lors de l’accueil du ministre allemand des Affaires Étrangères, Heiko Maas, à Carthage.
Notons, d’autre part, que Ghassan Salama, actuel envoyé spécial de l’ONU en Libye, a demandé, hier, aux Nations Unies de le démettre de ses fonctions. Son éventuel remplacement par Jhinaoui constituerait, en effet, une petite claque pour le président tunisien qui, influencé par son ancien chef du cabinet, aurait peut-être voulu exclure Jhinaoui de la vie diplomatique.
A suivre.

Lire aussi
commentaires
Loading...