Khelifi: « La constitution a tracé des lignes rouges »

Le député de Qalb Tounes, Oussama Khelifi a estimé que la solution des conflits et tensions au sein de l’assemblée des représentants du peuple (ARP) réside dans l’abandon de la retransmission télévisée des séances plénières du parlement.
« Les partis mènent des campagnes électorales avant l’heure, ceux qui veulent attirer l’attention possèdent un « virage facebook », a-t-il observé dimanche sur le plateau de l’émission 7/7 de Radio Express FM.  En tout cas, il est inadmissible de jeter l’apostasie (takfirisme) contre autrui. La constitution a tracé à cet égard des lignes rouges, et tous ceux qui les dépassent n’ont qu’à assumer leurs responsabilités ».
Khelifi s’est par ailleurs refusé à commenter la démission d’Abdelhamid Jelassi d’Ennahdha, considérant cette défection une simple affaire interne au mouvement islamiste.
Répliquant au chef du gouvernement, il a rappelé que la croissance ne dégringole pas en deux mois.
Le coronavirus a fait baisser la valeur du dollar et du pétrole dans le monde, ce qui devrait normalement servir la Tunisie », conclut-il.
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...