» Haw Wejhi »: La campagne qui dit non à la persécution

Le centre des recherches, études, documentation et informations sur les femmes (CREDIF) a lancé Mercredi une campagne anti-persécution ( anti-bullying) sur Facebook.
Cette campagne, intitulée «  Haw Wejhi » ( Voici mon visage) a attiré un grand nombre de femmes, notamment des figures publiques et des journalistes à l’instar de Fatma Saidane, Mouna Nordine, Khaoula Hasni…, qui n’ont pas hésité à poster leurs photos sans maquillage afin de soutenir cette initiative.
En effet, l’idée de cet espace virtuel émane de l’étude récente effectuée par le « CREDIF » sur la violence que subissent les femmes dans les espaces digitaux et les réseaux sociaux.
L’impact  social et psychologique de ce type de violence a été  davantage mis en exergue par la vague de violence verbale sur les réseaux sociaux qu’a reçu la journaliste Fadoua Chtourou le 6 Mars, après la diffusion de la séquence où elle couvrait un attentat terroriste sans maquillage.
De facto, cette campagne s’adresse à toutes les femmes actives qui, comme Fadoua, s’investissent sans faille dans leur travail et font preuve de beaucoup de zèle et de professionnalisme mais qui sont, malheureusement, toujours jugées sur leurs apparences.
Certes, l’incident de Fadoua n’est pas le premier en son genre mais il faut qu’il serve d’une piqûre d’alerte afin de rappeler aux gens que toute femme est libre et a le droit de s’afficher comme bon lui semble et qu’aucun être humain qui contribue au développement de la société avec engouement ne mérite d’être traité de cette façon non-éthique.

I.GH

Lire aussi
commentaires
Loading...