POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

FTTH : « la priorité des entreprises du textile et de fournir au ministère de la Santé ce dont il a besoin »

Le secteur du textile, depuis 2011, a traversé plusieurs crises. Ces dernières années, malgré une certaine reprise, les chiffres liés aux investissements et au commerce extérieur sont plutôt timides, voire négatifs à certains égards. Comment se porte le secteur dans ce contexte marqué par la crise du coronavirus (COVID-19) ? « Nous sommes tous logés dans la même enseigne », a affirmé le Directeur général de la Fédération Tunisienne du Textile et de l’Habillement (FTTH), Néjib Karafi, dans une déclaration accordée à Réalités Online, en évoquant le blocage subi par la Tunisie.
Dans cette conjoncture difficile, les activités des usines du textile sont en mode veille selon notre interlocuteur. La priorité, aujourd’hui, est de fournir au ministère de la Santé ce dont il a besoin. « Certaines entreprises sont en train de finaliser certaines procédures liées à l’export, d’autres réfléchissent à un moyen d’assurer le transport, en toute sécurité, de leurs collaborateurs, alors que d’autres ont diverses tâches à finaliser, notamment la fabrication des masques de protection », a-t-il encore expliqué.
Concernant le plan de sauvetage de 2,5 milliards de dinars, annoncé par le Chef du gouvernement Elyes Fakhfakh, le Directeur général de la FTTH a assuré qu’il comprend d’excellentes mesures. Cependant, reste à savoir comment vont-elles être appliquées et comment trouvera-t-on l’argent nécessaire pour les financer.
A titre d’information, selon les derniers chiffres publiés par l’Agence de Promotion de l’Industrie et de l’Innovation (APII), les investissements déclarés dans le textile et l’habillement ont chuté, durant les 2 premiers mois de 2020, de 75,9% par rapport à la même période en 2019. Au niveau du commerce extérieur, les exportations du textile ont baissé de 4,1% durant les 2 premiers mois de l’année par rapport à la même période en 2019 selon l’Institut National des Statistiques (INS). Les prochains mois s’annoncent très délicats pour le secteur.

Lire aussi
commentaires
Loading...