En vidéo : la débâcle de l’ARP se poursuit

C’était encore la débâcle à l’hémicycle ce mercredi 4 mars 2020. Une fois encore, l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) a été le théâtre des agissements puérils des députés. Une fois encore, la députée du Parti Destourien Libre, Abir Moussi, était entrée en jeu. La députée a réclamé un point d’ordre qui ne lui a pas été accordé, afin de répondre à Samia Abou, députée du Courant Démocratique.
Leila Haddad, autre députée, a elle aussi réclamé un point d’ordre et ce afin de répondre à Abir Moussi. Et c’est là où les accrochages ont commencé, plongeant l’ARP dans une ambiance électrique et dans la cacophonie. On entend les députés du PDL entonner l’hymne national dans un désordre total. La séance, suite à cela, a été levée.
Ce n’est pas la première fois que ce genre d’incidents se produit à l’ARP. On l’avait observé depuis 2014, date des premières élections législatives démocratiques. On pensait que la situation allait s’améliorer après les élections 2019, que les députés apprendraient, enfin, à se comporter comme il le faut par respect à l’institution qu’ils représentent et, surtout, aux tunisiens qui les ont élus. Quelles que soient les motivations des députés qui nous ont offerts un tel spectrale, rien ne justifie l’anarchie et le manque de respect vis-à-vis des tunisiens.

عربدة وفوضى في مجلس نواب الشعب وإيقاف الجلسة العامة

عربدة وفوضى في مجلس نواب الشعب وإيقاف الجلسة العامة

Publiée par ‎دلتا نيوز Delta News II‎ sur Mercredi 4 mars 2020

Lire aussi
commentaires
Loading...