Des mesures spécifiques pour l’inhumation de la femme décédée du Covid-19

Le directeur régional de la santé à Sousse, Sami Rekik a annoncé, ce jeudi 19 mars 2020, que des mesures spécifiques seront prises lors de l’inhumation de la femme décédée du Coronavirus en Tunisie, hier mercredi.
Rekik a, en effet, expliqué sur les ondes de Jawhara FM que le cadavre de la défunte ne sera pas lavée puisque le virus persiste dans le corps même après le décès, selon ses dires.
Ainsi, l’enterrement aura lieu sous la supervision des autorités sanitaires qui se chargeront de l’ensemble des procédures administratives. Ces autorités fourniront, également, les moyens de protection du Coronavirus à ceux qui effectueront l’opération de l’inhumation.
Sami Rekik a, par ailleurs, relevé que l’enterrement des personnes atteintes du Covid-19 est soumis à un protocole bien précis empêchant tout contact entre les gens et le cadavre qui sera placé dans un endroit bien déterminé.
Il s’agit d’une femme âgée de 72 ans qui est revenue de la Turquie le 16 mars courant et qui souffrait d’un nombre de maladies chroniques.
Après s’être placée immédiatement en auto-isolement, elle est décédée le 18 mars 2020 dans l’ambulance des Services d’aide médicale urgente (SAMU) devant l’hôpital universitaire Farhat Hached à Sousse.

Lire aussi
commentaires
Loading...