POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Dernière minute : les milices misrati accusent Sarraj de haute trahison

Les choses se bousculent en Libye au rythme de la recrudescence des frappes des troupes de Haftar et des contre-offensives des milices de défense de Tripoli.
Il semble que la tension est à son paroxisme au centre même de Tripoli où des miliciens en furie ont tenté de prendre d’assaut le bâtiment du conseil de la présidence et ce en raison de la fermeture de l’espace aérien et l’impossibilité d’évacuer leurs blessés vers les hôpitaux à l’étranger. Selon des observateurs sur place, ça craque de toute part et les accusations des misrati se font de plus en plus virulentes à mesure que la situation sur le terrain se complique.
Dans un communiqué, l’état major d’urgence de Misrata accuse le gouvernement, GNA, d’être incapable de fournir assez de soutien aux combattants pour finir la bataille.
La salle d’urgence de Misrata va jusqu’à accuser Sarraj de haute trahison lui reprochant implicitement d’entretenir des liens secrets avec le Caire et Abou Dhabi.
De son côté le conseil municipal de Misrata a officiellement accusé les Etats membres de Nations Unies de soutenir ce qu’il considèrent comme un criminel de guerre, le Maréchal Haftar, pour accomplir d’horribles massacres de la population de Misrata et appelle Sarraj à rompre les relations avec ces pays.

Lire aussi
commentaires
Loading...