Coronavirus : que doit faire Elyes Fakhfakh pour sauver l’économie nationale et protéger les Tunisiens ?

En cette période de crise épidémiologique, le Chef du gouvernement, Elyes Fakhfakh, multiplie les rencontres et les concertations. Il semble qu’il compte rencontrer tous les président(e)s des partis politiques, qu’ils soient représentés à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) ou non. C’est qu’une source digne de foi a déclaré sur Mosaïque FM ce jeudi 19 mars 2020.
D’un autre côté, le Chef du gouvernement a rencontré, ce jeudi, des experts économiques et des anciens ministres en vue d’étudier les répercussions économiques du coronavirus. Actuellement, on ignore encore les conséquences. Le seul chiffre qui a été avancé – et il reste très vague – : un coût de 0,5 point de croissance.
L’économie tunisienne sera-t-elle en récession en 2020 ? Difficile de le savoir, mais il est clair que la croissance sera impactée, étant donné que l’économie tourne au ralenti, comme dans d’autres pays d’ailleurs.
Des mesures ont été prises par la Banque Centrale de Tunisie (BCT) en vue d’alléger les conséquences du coronavirus sur l’économie, mais seront-elles suffisantes ? La BCT a, à titre d’exemple, fait baisser son taux directeur et annoncé qu’elle garantira assez de liquidité au profit des banques commerciales. Cela risquerait de faire rebondir l’inflation.
Il s’agit, en fait, de soutenir les PME – plus de 80% du tissu économique – et, surtout, les ménages. En ces temps de crise, l’Etat doit faire valoir son autorité afin de préserver l’intérêt général. Autrement dit : faire valoir son rôle régalien.
Attendons de voir ce qui sera prochainement annoncé.

Lire aussi
commentaires
Loading...