Coronavirus: l’Italie ferme ses écoles et universités 

Les écoles et universités dans toute l’Italie fermeront jusqu’au 15 mars pour ralentir la propagation de la maladie, qui touche désormais plus de 3 000 personnes.
Le bilan de l’épidémie due au coronavirus a dépassé, mercredi 4 mars, les 100 morts en Italie, où l’agence de protection civile a fait état de 107 décès contre 79 la veille. Le pays européen le plus touché comptabilise désormais 3 089 cas de contaminations, en nette progression là aussi puisque 2502 cas étaient recensés la veille.
Face à cette accélération des contaminations, le gouvernement a décidé de fermer les écoles et universités dans tout le pays, à partir de jeudi 5 mars et jusqu’au 15 mars. Cette option avait été envisagée au cours d’un conseil des ministres autour du président du conseil, Giuseppe Conte, et a été confirmée par les autorités italiennes en fin de journée.
Une mesure similaire vise déjà depuis une dizaine de jours les régions les plus affectées par l’épidémie, dans le nord de l’Italie, où deux « zones rouges » ont parallèlement été mises en quarantaine, l’une englobant dix localités en Lombardie, l’autre, plus restreinte, en Vénétie. Ces dispositions n’ont pas empêché le virus de se propager — il est présent dans dix-neuf des vingt régions italiennes.
Depuis son apparition en Chine en décembre, le Covid-19 a contaminé plus de 94 800 personnes dans plus de 81 pays et fait plus de 3 200 morts, selon un décompte établi par l’Agence France-Presse mercredi. Il affecte dorénavant tous les continents, sauf l’Antarctique, et perturbe la vie quotidienne dans un nombre croissant de pays. Plus de deux mille nouvelles contaminations et quatre-vingt-dix nouveaux décès ont été recensés depuis le décompte réalisé la veille.
Les pays les plus touchés après la Chine sont la Corée du Sud, l’Italie, l’Iran et le Japon avec 287 cas dont 19 nouveaux, et plus de 700 autres sur le paquebot Diamond Princess, avec un total de douze décès.
La Corée du Sud a répertorié 435 nouveaux cas, soit une hausse inférieure à celle de mardi — 851 nouveaux cas —, ce qui porte le nombre de cas constatés dans le pays à 5 621. Trente-deux personnes y sont mortes en raison du Covid-19. La forte progression quotidienne du nombre de cas dans le pays s’explique entre autres par une intense campagne de dépistage menée auprès des adeptes de l’Eglise Shincheonji de Jésus, une organisation religieuse souvent accusée d’être une secte et qui a été un des principaux vecteurs de la propagation du coronavirus dans le sud de la péninsule.
L’Iran a annoncé la mort de 15 personnes supplémentaires, portant le bilan de l’épidémie à 92 morts sur 2 922 cas d’infections dans le pays. « Le nombre de nouveaux cas confirmés au cours des dernières vingt-quatre heures est de 586 », a déclaré le porte-parole du ministère de la santé iranien, Kianouche Jahanpour. La république islamique a décidé d’annuler les grandes prières hebdomadaires du vendredi dans toutes les capitales provinciales, rapporte parallèlement la télévision publique.
En Arabie Saoudite, l’oumra (« petit pèlerinage ») a été suspendue « temporairement » pour les « citoyens [saoudiens] et les [résidents] étrangers » afin d’« assurer la sécurité des foules », selon l’agence officielle. La mesure, qui fera l’objet d’un « réexamen de façon permanente » et sera « annulée dès lors que les raisons qui l’ont justifiée disparaîtront », concerne les deux villes saintes de La Mecque et Médine.
La Pologne a annoncé le premier cas sur son territoire, un homme qui a séjourné en Allemagne. Cet homme, dont les jours ne sont pas en danger, présentait les symptômes de contamination par le coronavirus, dont une forte fièvre, et a été hospitalisé. En outre, 68 autres personnes sont actuellement hospitalisées pour vérifier si elles n’ont pas été atteintes et environ 500 sont isolées en quarantaine, selon le gouvernement. L’Argentine, le Chili, Gibraltar ont également annoncé le diagnostic de premiers cas sur leur sol.
L’Allemagne a interdit l’exportation de matériel médical de protection (masques, gants, combinaisons, etc.) alors que l’épidémie se propage avec désormais 240 cas confirmés outre-Rhin. Des exceptions ne sont possibles que « sous certaines conditions », notamment pour de l’aide humanitaire. « L’épidémie de coronavirus en Chine s’est transformée en pandémie », a par la suite déclaré le ministre de la santé, Jens Spahn, devant les députés à Berlin.
Deux cas de coronavirus ont été enregistrés au sein des institutions européennes. Un fonctionnaire de l’Agence européenne de défense, une agence de l’Union européenne basée à Bruxelles, en Belgique, a été contrôlé positif au coronavirus de retour d’une mission en Italie, ont indiqué mercredi deux porte-paroles. Le deuxième cas est un employé du Conseil de l’UE, institution qui représente les États membres à Bruxelles. Il a été contrôlé positif au coronavirus après avoir été infecté « par transmission locale » en Belgique, a annoncé mercredi une source européenne.
L’Egypte a décidé d’interdire l’accès au territoire à partir du 6 mars aux ressortissants du Qatar, qui a pris des mesures similaires pour toutes les personnes provenant d’Egypte, y compris les résidents sur le sol qatari. Depuis le début de l’épidémie, l’Egypte, pays de 100 millions d’habitants, a enregistré deux cas, dont un a été déclaré guéri le 27 février, contre huit dans l’émirat du Qatar.
De son côté, la Chine a fait état d’une baisse du nombre de nouveaux cas de coronavirus pour le troisième jour d’affilée et de 38 décès supplémentaires. Cent quinze nouveaux cas ont été recensés dans la province centrale du Hubei, épicentre de l’épidémie où le virus est apparu pour la première fois en décembre, et seulement quatre ailleurs dans le pays. Le bilan au niveau national est désormais de  2981 morts, avec plus de 80 200 personnes infectées.
Depuis plusieurs jours, le nombre de nouveaux cas est en baisse en Chine, où des mesures de confinement draconiennes visant plus de 50 millions de personnes semblent porter leurs fruits. Mais le pays s’inquiète de nouvelles contaminations par des individus dépistés à leur retour de l’étranger.
*Plusieurs compagnies aériennes touchées
La compagnie aérienne allemande Lufthansa va immobiliser, « en raison de l’épidémie de coronavirus », 150 de ses appareils (sur plus de 750) en raison de la baisse de trafic aérien générée par l’épidémie. De son côté, Virgin Atlantic repousse à octobre le lancement de sa ligne Londres-Sao Paulo, prévu en mars, après avoir déjà suspendu sa ligne entre Londres et Shanghai jusqu’au 19 avril et réduit les vols vers ou depuis Hongkong.
La croissance mondiale sera inférieure en 2020 à celle de 2019 à cause de l’impact de l’épidémie de nouveau coronavirus, mais il est « difficile de prédire de combien », a prévenu mercredi la directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Kristalina Georgieva. Elle a ajouté qu’une « réponse mondiale » était nécessaire pour limiter la contagion.
Les studios MGM et Universal, producteurs du film Mourir peut attendre, 25e épisode des aventures de James Bond au cinéma, ont annoncé le report de la sortie du film à novembre 2020. Initialement prévue pour le 8 avril en France, la sortie du dernier James Bond a été reportée «après évaluation en profondeur de la situation globale du marché du cinéma».
(Le Monde)
Lire aussi
commentaires
Loading...