Coronavirus: les dollars venus d’Asie mis en quarantaine aux États-Unis avant leur remise en circulation

Tous les billets verts rapatriés d’Asie sont stockés durant 7 à 10 jours avant d’être remis en circulation aux États-Unis. Une mesure de précaution appliquée par la réserve fédérale américaine.
Alors que les États-Unis débloquent 8 milliards de dollars pour lutter contre le coronavirus, le billet vert venu d’Asie y subit le même sort que le voyageur issu de régions touchées par l’épidémie de coronavirus: une quarantaine réduite à une dizaine de jours. La Réserve fédérale américaine (Fed) a commencé à stocker temporairement les dollars qu’elle rapatrie d’Asie avant de les remettre en circulation dans le système financier américain par mesure de précaution contre la propagation du virus, selon Reuters.
Les organisations régionales de la Fed qui l’aident à gérer la masse monétaire mettent de côté les billets verts en provenance d’Asie pendant sept à 10 jours avant de les redistribuer aux institutions financières.
En tant que monnaie de réserve mondiale, le dollar américain est le billet le plus largement distribué au monde avec environ 1,75 milliard de milliards de dollars de liquidités en circulation dans le monde, selon la Fed. Certaines banques à l’étranger renvoient même leurs excédents de dollars aux États-Unis sur des vols commerciaux, selon Reuters.
Même si le coronavirus se transmet surtout entre êtres humains, l’Organisation mondiale de la santé aurait été beaucoup plus prudente sur les risques posés par les billets de banque, conseillant aux consommateurs d’utiliser les paiements sans contact dans la mesure du possible, selon plusieurs médias britanniques.
En dépit des précautions prises, la banque centrale américaine n’est pas allée aussi loin que ses homologues en Chine et en Corée, qui ont ordonné la désinfection des billets en monnaie locale à la lumière ultraviolette ou leur destruction totale.
(BFM TV)
Lire aussi
commentaires
Loading...