Coronavirus: Le gouvernement français dément préparer un « décret confinement »

La porte-parole du gouvernement français Sibeth Ndiaye a démenti lundi qu’un décret enjoignant les Français au confinement était envisagé pour tenter de ralentir la progression du coronavirus dans l’Hexagone.
Par ailleurs, le Directeur général de la Santé Jérôme Salomon a lancé lundi un appel à la mobilisation générale des Français pour davantage respecter les mesures barrière afin de ralentir la progression de l’épidémie de coronavirus sur le territoire.
« Nous avons tous un rôle majeur à jouer contre l’épidémie et nous pouvons tous faire barrière (…) en respectant les consignes (…) de mesures barrières que les Français connaissent mais qu’ils n’appliquent pas encore suffisamment », a-t-il déclaré lundi sur France inter.
« Cette faible adhésion [aux consignes] fait qu’on n’arrive pas à freiner la cinétique de l’épidémie », a-t-il souligné en rappelant que « nous pouvons tous véhiculer le virus sans le savoir (…) nous sommes tous potentiellement transmetteurs.
Conséquence: la situation de l’épidémie en France est aujourd’hui selon lui « très inquiétante, elle se détériore très vite. C’est une épidémie très rapide et on voit que le nombre de cas double désormais tous les trois jours. » Faute de respecter les mesures de distanciation d’un mètre, de diminution massive des contacts – à limiter à quelques personnes par jour, de confinement et de lavage régulier des mains, la situation dans les hôpitaux pourrait s’aggraver, a-t-il averti.
« On voit bien qu’aujourd’hui les hôpitaux (…) ont vraiment de grandes difficultés à prendre en charge les patients qui arrivent tous les jours, toutes les heures », a-t-il souligné. « Ce matin, je lance un appel à la mobilisation générale de tous les Français. Ce serait catastrophique de devoir en arriver à trier des personnes (…) en réanimation car il n’y a pas de place », a ajouté Jérôme Salomon.
*Des lieux publics fermés à New York et Los Angeles
Les maires de New York et de Los Angeles, les deux plus grandes villes des Etats-Unis, ont annoncé dimanche qu’ils ordonnaient la fermeture des restaurants, bars, théâtres et cinémas dans le but de ralentir la propagation du coronavirus, qui a contaminé près de 3.000 personnes et causé 65 décès dans le pays.
Tout restaurant, brasserie ou café vendant des biens alimentaires ne sera en mesure de le faire qu’en vente à emporter ou en livraison, ont par ailleurs indiqué les autorités des deux villes.
« Ce n’est pas une décision que je prends à la légère », a dit le maire de New York, Bill de Blasio, dans un communiqué.
« Le virus peut se propager rapidement avec les interactions étroites que les new-yorkais ont dans les restaurants, les bars et les endroits où nous nous regroupons. Nous devons rompre ce cycle », a-t-il poursuivi. « Notre ville fait face à une menace sans précédent, et nous devons répondre avec une mentalité de guerre ».
(Challenges, avec AFP et Reuters)
Lire aussi
commentaires
Loading...