POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Coronavirus : le cri de détresse des patients de la Maison de Jeunes de Djerba

Des témoignages ont été rapportés à Réalités Online au sujet des conditions déplorables de l’accueil des patients atteints par le coronavirus (COVID-19), se trouvant dans la Maison de Jeunes de Djerba, relevant du gouvernorat de Médenine. Les patients, avant d’être placés dans la Maison de Jeunes, ont été contaminés par un cas entrant du virus. « Ils sont restés sans nourriture pendant 2 jours. Les habitants de la région se sont donc organisés pour leur apporter à manger », a affirmé notre interlocutrice.
Elle poursuit en affirmant qu’un seul infirmier est mobilisé qui, à plusieurs reprises, a jeté la nourriture de loin pour la donner aux patients, de crainte d’être contaminé. « Les médecins de l’hôpital de Djerba ont été sollicités à plusieurs reprises afin d’intervenir auprès des patients, mais rares sont les fois où ils étaient présents. Pis encore, personne n’est présent pour désinfecter les lieux et il n’y a aucun suivi médical », a encore expliqué la témoin.

La Direction régionale de la Santé à Médenine mobilisée, mais pas assez
Réalités Online a, dans ce contexte, contacté le Directeur régional de la Santé à Médenine, Jamaleddine Hamdi, et le Directeur du groupement sanitaire et de l’hôpital de Midoun à Djerba, Imed Abad. Pour sa part, le Directeur régional de la Santé nous a assurés que, dorénavant, les services alimentaires seront améliorés au sein de la Maison de Jeunes de Djerba. De plus, un médecin effectuera, tous les jours, une visite auprès des patients.
De son côté, le Directeur du groupement sanitaire et de l’hôpital de Midoun à Djerba, a déploré le manque de moyens de l’établissement de santé. « Nous travaillons seuls et sans soutien. La Maison de Jeunes n’est pas un lieu approprié pour l’accueil des patients, d’autant plus que ces derniers sont infectés par le coronavirus. Nous avons investi la Maison de Jeunes compte tenu de la délicatesse de la situation », a-t-il déclaré.

« La Maison de Jeunes n’est pas adaptée pour recevoir des patients »
Le Directeur de l’hôpital insiste sur le fait que le lieu n’est pas adapté. En effet, le risque de fuite d’un patient est réel. « Aujourd’hui, le secteur de la santé publique assume tout. Nous pensions qu’un propriétaire d’un hôtel allait nous épauler pour l’hébergement et l’alimentation des patients, mais aucun signe de vie. Néanmoins, la solidarité s’est organisée. Les familles nourrissent leurs proches se trouvant dans la Maison de Jeunes. Le Croissant Rouge apporte une grande contribution, au même titre que l’hôpital régional », a-t-il expliqué.
Dans ce contexte, Imed Ben Abad a appelé à changer d’endroit. Or, la décision, pour être prise, doit passer par les organes décisionnels de l’État, à l’instar du ministère de la Santé. « L’hôpital de Midoun est appelé à tout assurer alors que ses moyens sont limités. Il faut un endroit approprié pour accueillir les patients et tous les intervenants doivent contribuer à améliorer la situation », a-t-il conclu.

Lire aussi
commentaires
Loading...