Coronavirus en Tunisie : le point sur la situation

Face à la propagation inquiétante du coronavirus, les autorités tunisiennes ont pris les dispositions nécessaires afin de traiter les cas suspects et d’endiguer une éventuelle propagation du virus. Dans un communiqué publié ce lundi 2 mars 2020, le ministère de la Santé a annoncé que 565 voyageurs, sur un total de 911, ayant fait leur entrée en Tunisie, ont fait l’objet d’un suivi quotidien pendant 15 jours, et ce jusqu’au vendredi 28 février 2020.
Dans ce même contexte, 346 autres voyageurs sous toujours sous contrôle médical. « Aucun cas [du coronavirus] n’a été enregistré », a assuré le département de la Santé.
Dans ce même ordre d’idées, le PDG de la Pharmacie Centrale de Tunisie (PCT), Khalil Amous, a assuré que l’institution a reçu un stock de médicaments capables d’atténuer les symptômes du coronavirus. La réception se déroulera en deux temps. La première a eu lieu en janvier 2020. Quant à la seconde, elle aura lieu dès mars courant. Intervenant dans La Matinale de Shems FM ce lundi 2 mars 2020, le PDG de la PCT a assuré que ces médicaments ont été mis à la disposition du ministère de la Santé qui pourra les utiliser en cas de besoin. « Ces quantités suffiront pour plusieurs mois. Toutes les dispositions nécessaires ont été prises, et ce depuis la propagation du virus en Chine. Les stocks de médicaments dont nous disposons suffiront pour une période de 2 à 3 mois », a-t-il expliqué au micro de Hamza Belloumi.

Une pénurie de certains médicaments ?
D’autre part, le PDG de la PCT est revenu sur la disponibilité de certaines matières premières nécessaires à la fabrication de certains médicaments, et dont la livraison pourrait être perturbée en raison du coronavirus. Sur ce plan, le responsable a rappelé que 5 types de médicaments pour le traitement du cancer sont actuellement en manque dans le monde. Les stocks disponibles en Tunisie devraient suffire, poursuit-il, pour une durée de 6 mois. Par ailleurs, concernant la pénurie des autres médicaments, le PDG de la PCT a souligné que seuls 40 types de médicaments sont en manque aujourd’hui, contre 300 auparavant.

Lire aussi
commentaires
Loading...