POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Coronavirus en Tunisie: Fakhfakh annonce une série de mesures sociales et économiques (Vidéo)

Lors d’un discours prononcé dans la soirée de ce samedi 21 mars 2020, le chef du gouvernement Elyes Fakhfakh est revenu sur la situation sanitaire que traverse actuellement la Tunisie suite à l’enregistrement de dizaines de cas confirmés du coronavirus Covid-19.

Dans ce contexte, Fakfakh a rappelé que l’Etat a pris une série de mesures préventives anticipées afin de faire face à cette crise dont essentiellement la suspension des vols, la fermeture des frontières aériennes et maritimes, l’interdiction des rassemblements, la fermeture des écoles etc.

Il a ajouté que des mesures ont été prises progressivement afin de préparer au préalable le peuple tunisien aux mesures les plus lourdes dont essentiellement le couvre-feu et le confinement total qui viennent d’être décrétés par le chef de l’Etat deux semaines après l’enregistrement du tout premier cas. « On a opté dés le début pour une approche anticipée afin de pouvoir faire face à cette crise et donc préserver l’intérêt général et la santé des citoyens. Nous avons décrété un couvre-feu ainsi que le confinement total alors que le nombre des cas confirmés ne dépasse pas les 60. Nous sommes toujours au stade 2 de la propagation du virus« a-t-il affirmé. 

Il a dans ce contexte appelé l’ensemble des Tunisiens à se conformer aux mesures de prévention et à faire preuve de sérieux, de discipline et de responsabilité afin de contribuer activement à la lutte contre la propagation de ce virus. « Vous êtes tous appelés à rester chez vous et à ne quitter vos domiciles qu’en cas d’extrême urgence soit pour se ravitailler, pour acquérir des produits alimentaires, d’hygiène, des médicaments ou encore pour se rendre à l’hôpital. Ces mesures concernent tout le monde, à l’exception de certains corps de métiers vitaux; sécurité, santé, transport, alimentation, agriculture, électricité, SONEDE, les instituions bancaires, les industries vitales. Nous nous engageons à fournir les moyens de transport nécessaires » a-t-il assuré.  

Et d’ajouter: « Environ 1,5 million de Tunisiens continueront à travailler alors que les autres sont appelés à rester chez eux. Nous nous engageons à apporter les éclaircissements nécessaires et à répondre aux questions de tous les citoyens. Tous les ministères s’engagent, de leur coté, à publier sur leurs sites officiels respectifs les listes des activités professionnelles non concernées par le confinement total. De même pour le secteur privé. Une liste englobant les activités non concernées par le confinement sera définie en coordination avec les autorités compétentes ».

Il a à cet effet appelé les médias à contribuer activement pour faire parvenir, durant les 48 prochaines heures, tous les éclaircissements nécessaires à l’ensemble de la population.

« La situation où nous en sommes aujourd’hui aura un coût très élevé sur le système de la santé qui est déjà en difficulté en raison du manque des moyens et de la détérioration de l’infrastructure. Cette situation aura sans doute des répercussions sur les citoyens et notamment sur les catégories vulnérables ainsi que sur le tissu économique, toutes catégories confondues… Dans ce contexte, et après une semaine d’évaluation, nous avons décidé de prendre une série de mesures pour atteindre les trois objectifs suivants à savoir; ne laisser aucun citoyen tunisien dans le besoin, ne perdre aucun poste d’emploi et ne perdre aucun établissement économique. » a-t-il affirmé. 

I) Pour préserver les postes d’emplois et garantir les salaires des employés, ouvriers et fonctionnaires:
1) Mettre en place une ligne de financement d’une valeur de 300 millions de dinars sous forme d’aides au profit des employés en chômage technique,
2) Consacrer des financements exceptionnels d’une valeur de 150 millions de dinars sous forme de primes au profit des classes sociales vulnérables,
3) Report du paiement des crédits bancaires pendant une période de 6 mois au profit des personnes dont les salaires ne dépassent pas les 1000 dinars.

II) Pour préserver la pérennité des instituions économiques et notamment des PME et les métiers libéraux :

1) Report du paiement des impôts pendant 3 mois à compter du 1er avril,
2) Report du paiement des échéances de la CNSS du deuxième trimestre pendant une période de 3 mois,
3) Report du paiement des dettes auprès des instituions bancaires et financières pendant une période de 6 mois,
4) Rééchelonnement des dettes fiscales et douanières pendant 7 ans,
5) La mise en place d’une garantie d’une valeur de 500 millions de dinars pour permettre aux institutions d’octroyer de nouveaux crédits,
6) Restitution de la taxe sur la valeur ajoutée dans un délai d’un mois,

D’un autre coté, pour préserver nos établissements et les restructurer pour reprendre leurs activités,
1) Mise en place de fonds d’investissement d’une valeur de 700 millions de dinars pour restructurer les entreprises sinistrées.
2) Permettre aux sociétés totalement exportatrices de revoir à la hausse leur part du marché local de 30 à 50%
3) Permettre aux sociétés de revaloriser leurs biens immobiliers
4) Décider une amnistie fiscale et douanière au profit des entreprises
5) Exempter les entreprises ayant conclu des marchés publics (Dont les projets ont été bloqués à cause de la crise du coronavirus) des amendes pour retard de paiement pendant 6 mois

III) Pour renforcer la réserve stratégique:
Mettre en place une enveloppe de 500 millions de dinars pour renforcer la réserve stratégique en médicaments, produits alimentaires et carburants,
IV)  Suspension provisoire des poursuites des délits financiers et des décisions de coupures d’eau portable, d’électricité et de télécommunication pendant une période de 2 mois. 

[fb_embed_post href= »https://www.facebook.com/TVN.Tunisie/videos/2874539539307875/ » width= »550″/]

 

Lire aussi
commentaires
Loading...