Chokri Hamouda: Une pause de réflexion s’impose

Le directeur général des soins de santé de base au ministère de la Santé Chokri Hamouda a affirmé ce vendredi 27 Mars 2020 qu’une pause de réflexion s’impose en ce moment afin d’étudier avec du recul la situation sanitaire et les alternatives les plus adéquates pour faire face à l’épidémie.
En effet, après une conférence téléphonique avec l’OMS, Dr Hamouda a annoncé qu’un vaccin contre le coronavirus  est en train de se préparer et que les premiers essais seront faits en Chine et aux Etats Unis.
Par ailleurs, l’OMS a indiqué que ce vaccin ne pourra pas être utilisé sur le terrain avant 1 an et demi à 2 ans.
Dr Hamouda a annoncé que cette donnée est très importante et qu’elle doit être prise en considération lors de l’élaboration de la stratégie de lutte contre la coronavirus.
Il a également déclaré qu’il serait judicieux de raisonner selon une logique axée sur le « pré-coronavirus » et le « post-coronavirus ».
Dr Hamouda a affirmé que jusqu’à présent, les autorités tunisiennes et les experts ont adopté un plan basé sur l’anticipation et que toutes les mesures adéquates à l’instar de la précaution et le traçage méticuleux ont été effectuées.
Néanmoins, une pause de réflexion et une estimation de l’étape  » post-coronavirus » s’imposent d’ores et déjà.
De facto, il a indiqué dans une déclaration à Mosaïque fm, que selon les épidémiologistes, il ne s’agit que de la première vague de l’épidémie et qu’en dépit des mesures prises, il serait judicieux de maintenir constamment une posture critique.
Il a également indiqué qu’il faut se poser les bonnes questions et qu’il est impératif de se demander si ce qui a été fait est suffisant, s’il y a d’autres alternatives qui se présentent, si l’analyse de la situation a été systémique et si toutes les données ont été prises en considération.
Dr Hamouda a aussi annoncé que même les mesures préventives sont de nouvelles variables qui sont susceptibles de déclencher des problèmes à l’écosystème du moment où elles sont en train de le modifier.
Il a également affirmé qu la guerre contre la nouvelle souche du coronavirus commence aujourd’hui et que tous les efforts doivent être consolidés pour éviter un pic alarmant.

 

Lire aussi
commentaires
Loading...