Carburant : vers une baisse des prix à la pompe à la mi-mai

Avec les baisses consécutives du cours du pétrole, les citoyens ont été nombreux à se demander si cette tendance allait impacter les prix à la pompe en Tunisie. Il faut savoir qu’un nouveau système de fixation des prix du carburant à la pompe sera mis en place. C’est ce qu’a annoncé le ministre des Finances, Nizar Yaiche, dans son passage dans le Vif du Sujet avec Anis Moraï ce jeudi 26 mars 2020.
Le ministre a précisé qu’une baisse des prix devrait être observée en Tunisie à la mi-mai 2020. « Le nouveau mécanisme de fixation des prix à la pompe devrait, progressivement, refléter la baisse du cours mondial. Il s’agira, de ce fait, d’un mécanisme techniquement », a-t-il précisé.

Les déclarations d’impôt : mode d’emploi
D’autre part, le ministre des Finances a été interpellé sur les déclarations d’impôt qui doivent être effectuées en mars 2020. Il a assuré que tout se passe bien au niveau des échéances, affirmant que les montants collectés étaient supérieurs aux attentes de l’État. Pour le ministre, il s’agit d’un signe de solidarité de la part des entreprises compte tenu du contexte actuel du pays.
Pour les déclarations du 28 mars 2020, le ministre a souligné que le département des Finances est en train de travailler sur la digitalisation du processus. En attendant sa mise en place, les entreprises concernées peuvent régulariser leurs situations par le biais d’un virement bancaire ou d’un chèque.
Il existe, dans ce contexte, des entreprises qui n’ont pas pu faire le calcul nécessaire en raison de l’impossibilité de se rendre sur le lieu de travail. Dans ce cas, le ministre des Finances a expliqué qu’elles pourront déclarer le même montant qui a été déclaré en janvier ou en février 2019. Aucune pénalité ne sera appliquée en cas d’écart.

Mesures d’urgence face au coronavirus : ce qui est prévu pour les financer
Qu’en est-il, par ailleurs, du plan d’urgence de 2,5 milliards de dinars annoncé par le Chef du gouvernement pour appuyer les ménages et les entreprises dans cette situation de crise ? Le ministre des Finances a expliqué qu’il existe des mesures conjoncturelles – court terme -, nécessitant une injection directe de trésorerie. D’autres mesures sont structurelles – long terme -.
A titre d’exemple, sur les 2,5 milliards de dinars, 700 millions de dinars seront débloqués par la Caisse des Dépôts et des Consignations (CDC). L’enveloppe servira à structurer les entreprises stratégiques. Dans ce même contexte, toujours dans l’optique de financer le plan d’urgence, la Tunisie est en train de préparer une sortie sur le marché financier national. « Nous avons demandé au Fonds Monétaire International (FMI) de stopper la 6ème revue afin de pouvoir intégrer un nouveau programme dédié au coronavirus », a-t-il, d’un autre côté, expliqué.

Lire aussi
commentaires
Loading...