POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Bataille de Ben Guerdane : hommage aux martyrs de la nation

C’était il y a 4 ans, jour pour jour : à l’aube du 7 mars 2016, la bataille de Ben Guerdane a été déclenchée au Sud de la Tunisie. C’est le résultat d’une insurrection djihadiste, où les terroristes ont voulu prendre le contrôle de la région, mais ils se sont vus infliger une cuisante défaite grâce au professionnalisme des sécuritaires tunisiens et à l’implication des habitants de Ben Guerdane qui avaient défendu, bec et ongles, au prix de leurs vie, leur terre face aux forces de l’obscurantisme.
7 sept civils étaient tombés en martyrs, donnant ce qu’ils avaient de plus cher en eux, à savoir leurs vies. Il y avait, parmi eux, un enfant de 12 ans. Côté force de l’ordre, on a compté 6 martyrs du côté de la Garde Nationale, 2 policiers, un douanier et un militaire. Au total : 17 martyrs qui ont donné leur sang pour la nation. De leur côté, les terroristes ont perdu près de 50 morts et 8 d’entre-eux ont été emprisonnés.
Ces groupes terroristes ont prêté allégeance à Daech. Ils ont franchi les frontières tuniso-libyennes dans la nuit du 6 au 7 mars 2016. C’est à 5h du matin du 7 mars 2016 que la bataille de Ben Guerdane avait commencé. Après avoir abattu un douanier tunisien, les terroristes ont été épaulés par d’autres membres des cellules dormantes. Tous – ou presque – sont de nationalité tunisienne. Autrement dit, les enfants du pays qui ont osé lever les armes contre leurs propres concitoyens, leur patrie. Mais heureusement, ils ont été repoussés par nos braves soldats, sécuritaires et citoyens.
La bataille de Ben Guerdane était l’une des plus grandes épreuves sécuritaires que la Tunisie a traversée après 2011. C’était, aussi, la preuve de la solidarité de la nation tunisienne et du professionnalisme de nos sécuritaires, militaires et douaniers.
Aujourd’hui, notre pays est plus que jamais préparé à faire face à la menace terroriste, même si cette dernière est encore d’actualité. Vendredi 6 mars 2020, une attaque désespérée a été perpétrée dans un check-point proche de l’ambassade des États-Unis en Tunisie. Elle a coûté la vie au Lieutenant Taoufik Missaoui.
Restons unis face à la menace terroriste. Gloire aux martyrs de la nation. Paix à leurs âmes.

Lire aussi
commentaires
Loading...