Tourisme : ce qu’il faut faire, en 2020, selon René Trabelsi

Depuis 2017, le tourisme en Tunisie a repris des couleurs après les sanglants attentats terroristes de 2015. 2019, pour sa part, a été l’année de tous les records : plus de 9 millions de touristes accueillis, avec des recettes qui ont atteint 5,4 milliards de dinars.
Pour le ministre sortant du Tourisme et de l’Artisanat, René Trabelsi, il faut continuer à faire des efforts et continuer à travailler. C’était à l’issue de la cérémonie de la passation de pouvoir entre Elyes Fakhfakh, Chef du gouvernement, et Youssef Chahed, désormais ancien Chef du gouvernement, organisée ce vendredi 28 février 2020 à Dar Dhiafa à Carthage.
Pour René Trabelsi, en 2020, l’accent doit être mis sur l’augmentation du nombre de touristes – visant les 10 millions -. Il s’agit, dans ce même contexte, de tirer profit des événements internationaux que la Tunisie va accueillir en 2020, à l’instar du Sommet de la Francophonie. Plus encore : le ministre a aussi appelé à mettre l’accent sur la qualité du tourisme, incluant l’accueil des touristes, et la protection de l’environnement. « Dans chaque ministère, le travail se poursuit en se basant sur ce qui a été fait par les prédécesseurs. C’est ce qui s’est passé dans mon cas. Chaque ministre apporte sa touche personnelle. Le nouveau ministre du Tourisme, Mohamed Ali Toumi, est un spécialiste du domaine. Il connaît les difficultés du tourisme en Tunisie », a déclaré René Trabelsi sur Mosaïque FM.
Pour le tourisme tunisien, l’année 2020 s’annonce pleine de promesses. Il est tout à fait possible d’aller au-delà des performances exceptionnelles réalisées en 2019. Nous ne tarderons pas à connaître les objectifs du nouveau ministre du Tourisme, Mohamed Ali Toumi. En gardant le même esprit patriotique et la même persévérance, tout deviendra possible.

Lire aussi
commentaires
Loading...