L’UGTT dénonce la position du conseil gouvernemental vis-à-vis des rencontres contre des sportifs  israéliens

Le bureau exécutif de l’Union générale des travailleurs tunisiens a dénoncé mardi 11 février la position exprimée au terme du conseil ministériel restreint présidé par le chef du gouvernement de gestion des affaires, Youssef Chahed, et consacré à la préparation de l’élite sportive tunisienne pour les Jeux olympiques Tokyo-2020.
Après ce conseil, le Comité national olympique tunisien a rappelé le principe de l’autonomie du sport conformément aux règles de la Charte Olympique, aux règlements des fédérations internationales et des Résolutions communes de l’ONU et du CIO relatives à la Trêve Olympique. Principes et dispositions qui réfutent toute ingérence de la politique dans le sport et toute forme d’instrumentalisation du sport à des fins politiques, et ce, afin de consacrer les spécificités des compétitions sportives  et leur intégrité, conformément à la noble cause du sport, vecteur fondamental de Développement et de Paix dans le monde.
Le CNOT a par ailleurs affirmé le droit de tous les sportifs à défendre les couleurs nationales dans toutes les compétitions sans exception et sans discrimination aucune.
L’UGTT considère que « cette position est à l’opposé des principes de la Tunisie et de son peuple dans la ferme défense de la cause palestinienne, et dans le refus intransigeant de la normalisation et de tout contact avec l’entité sioniste raciste ».
La centrale syndicale affirme que « la position exprimée après ce conseil ministériel constitue un feu vert à la normalisation », et salue le rejet de tous les Tunisiens du deal de la honte proposé par Donald Trump.
Sur un autre plan, l’UGTT a dénoncé les déclarations du chef du gouvernement de gestion des affaires courantes Youssef Chahed et du ministre de l’Industrie « qui comprennent un tas de mensonges et d’accusations gratuites dans une tentative désespérée de rendre tendue la situation sociale dans le pays dans des desseins personnels et partisans qui n’échappent plus à personne ».
Le bureau exécutif de la centrale syndicale appelle enfin à accélérer la constitution du gouvernement, l’invitant à exprimer un programme clair, notamment dans le volet social.
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...