POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Le PDG de Tunisair: « Il ne s’agit pas d’une prise de participation mais d’une augmentation de capital… »

Ce matin, Elyes Mnakbi, le PDG de Tunisair s’est confié au micro de Express fm afin d’expliquer les circonstances liées à l’information qui a circulé ce lundi, 3 Février 2020, et qui concerne la prise de participation de Qatar Airways dans Tunisair.

Mr Mnakbi a affirmé qu’il ne s’agit pas d’une prise de capital et qu’il ne dispose même pas du pouvoir qui lui permet de négocier un deal similaire ou de prendre une décision pareille liée à un établissement étatique.

Néanmoins, du moment où « il n’y a pas de fumée sans feu », Mr Mnakbi a confirmé l’existence de négociations entre Tunisair et Qtar Airways. Cependant, il a énoncé qu’il existe un accord commercial entre les deux compagnies aériennes, mais il s’agit d’un deal de catering que l’entreprise cherche à négocier.

Parallèlement, le quiproquo émane aussi d’une information liée à un plan de restructuration sur lequel travaille Tunisair.

En effet, Mr Mnakbi a déclaré qu’il y a un plan de restructuration en cours, celui qui a engendré le plan social de 1200 employés.

Ce plan comporte également une augmentation de capital de 30% pour éviter la faillite de la compagnie.

Mr Mnakbi a indiqué que cette augmentation de capital est inévitable aujourd’hui pour pouvoir réparer les 8 avions cloués au sol et reprendre les activités de la compagnie.

Les investisseurs potentiels peuvent être des acteurs du transport aérien à l’instar de Air France ou Qatar Airways ou des acteurs locaux tel que l’OACA…

Par ailleurs, le PDG  de l’entreprise a affirmé qu’il préfère un partenaire local .

Et concernant les stratégies potentielles de l’entreprise, Mr Mnakbi a annoncé que 5 nouveaux avions acquis seront exploités à partir de 2021.

En outre, le PDG envisage d’effectuer l’affrètement de 5 autres avions au cours des années suivantes.

Mr Mnakbi a également répondu à l’éventualité d’un vol Tunis- New York en indiquant que ce sujet est sérieusement discuté et est prévu de se réaliser en 2020, avec le vol Tunis- Pékin, fort probablement.

Il a ajouté que la compagnie a enregistré un bénéfice de 80 millions de dinars durant le trimestre ( Juillet- Septembre) et ce grâce à la réduction des vols non rentables, à l’instar des lignes africaines, et l’augmentation es vols plus rentables.

 

 

 

 

Lire aussi
commentaires
Loading...