INLUCC: Les centaines de mesures bureaucratiques entravent l’essor économique

Le président de l’Instance Nationale de Lutte contre la Corruption (INLUCC), Chawki Tabib a considéré que les procédures administratives constituent un obstacle devant l’investissement et le développement et sont à l’origine de la détérioration de la nature de la relation entre le citoyen et l’administration.

Chawki Tabib qui s’exprimait lors d’une table ronde sur la « corruption législative » organisée au siège de l’INLUCC à Tunis, a estimé que plus de 400 mesures bureaucratiques en vigueur dans l’administration tunisienne sont régulées par des textes de loi et des décrets inutiles. Il a ajouté que les services de la présidence du gouvernement ont fini par reconnaître ces obstacles et se sont engagés à réviser ces « dispositions bureaucratiques ».

Lire aussi
commentaires
Loading...