Huis clos contre le CSCH et le CAB

L'arbitrage de Sadok Selmi coûte décidément très cher au Croissant Chebbien
La Ligue nationale de football professionnel a eu la main lourde contre le Croissant Sportif de Chebba à l’issue de sa rencontre de dimanche dernier Perdue contre le Club Africain (1-0).
Alors que le CSCH épingle l’arbitre Sadok Selmi dont elle rappelle le passé « d’arbitre des missions », à l’instar de sa direction il y a deux ans du match barrage resté dans les mémoires Union Sportive de Ben Guerdane-El Gaouafel Sportive de Gafsa puisqu’il l’a arrêté à une demi-heure de la fin, condamnant El Gaouafel à la relégation, la Ligue punit lourdement le club chebbien et en tire un joli pactole de 42 mille dinars au total.
Ses décisions contre ce club se présentent comme suit:
-Un match à huis clos et une amende de deux mille dinars pour le club
-Le kiné Bouraoui Ben Mardhia écope de 2 matches d’interdiction de banc en plus d’une amende de 5 mille dinars
-Une amende de 15 mille dinars au CSCH pour les déclarations rapportées dans la page officielle du club
-Une amende de 20 mille dinars contre le président du CSCH, Taoufik Mkacher pour ses déclarations portant atteinte à l’éthique sportive et à la « respectabilité » des instances
-Transfert du dossier disciplinaire devant la commission d’éthique relevant de la FTF pour offense envers l’arbitre Selmi.
Quant au Club Athlétique Bizertin, il a écopé d’un match à huis clos et d’une amende de 5 mille dinars suite aux incidents de son match face à l’Espérance Sportive de Tunis, alors que le dossier disciplinaire du président cabiste Abdessalam Saidani est transféré devant la commission d’éthique de la FTF.
Enfin, la LNFP a infligé d’autres amendes contre plusieurs clubs, ce qui permet de drainer un montant record cette semaine.
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...