Hammami: « Cent bâtiments de la capitale doivent être démolis »

Mokhtar Hammami, ministre des affaires locales et de l’environnement a reconnu ce vendredi qu’une centaine de bâtiments à Tunis doivent être démolis immédiatement parce qu’ils peuvent s’écrouler à tout moment.
« 68 bâtiments nécessitent une démolition partielle et des travaux d’entretien, alors que le reste doit être entièrement démoli », a-t-il précisé.
Le coût de la démolition et des travaux d’entretien a été estimé à 52 millions de dinars.
« Une commission conjointe ministère de l’équipement-ministère des affaires locales et de l’environnement a diagnostiqué la situation et proposé de chercher l’argent nécessaire aux travaux de démolition et d’entretien auprès du Fonds national d’amélioration de l’habitat (FNAH) auquel participent les municipalités et le fonds de protection des zones touristiques (FPZT) », souligne Mokhtar Hammami.
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...