Fakhfakh doit rectifier le tir pour obtenir la confiance d’Ennahdha selon Harouni (Vidéo)

Lors d’une conférence de presse tenue ce vendredi 14 février 2020, le président du Conseil de la Choura, Abdelkarim Harouni a assuré que le gouvernement actuel proposé par le chef du gouvernement désigné Elyes Fakhfakh n’est pas en mesure d’obtenir la confiance de son parti. Il a fait savoir que le conseil de la Choura est toujours attaché à la décision du parti qui consiste à défendre un gouvernement d’union nationale qui n’exclut aucun parti politique. « Nous voulons établir une démocratie sans exclusion à l’exception de ceux qui ne veulent pas y prendre part. Nous voulons éradiquer la politique d’exclusion. Il faut également former un gouvernement qui compte des partenariats qui se doivent le respect. Nous avons constaté que les déclarations  faites par certains sous le dôme du parlement et dans les médias n’encouragent pas de composer avec des parties qui ne se respectent pas. Ceci menace l’union nationale, la stabilité du gouvernement et sa crédibilité. Par ailleurs, les campagnes de dénigrement ciblant Ennahdha et les organisations nationales à leur tête la centrale syndicale ne servent pas la mise en place d’un gouvernement d’union nationale stable bénéficiant du consensus des forces politiques et sociales et en mesure de résoudre la crise économique et sociale« a-t-il affirmé.

Il a ajouté que le gouvernement d’union nationale respecte la volonté des électeurs et les équilibres au sein du parlement. « Ceux qui détiennent un seul siège au parlement prennent part au gouvernement alors que d’autres qui en ont une quarantaine sont exclus. » a-t-il dénoncé. 

[fb_embed_post href= »https://www.facebook.com/Nahda.Tunisia/videos/642965979839896/ » width= »550″/]

Lire aussi
commentaires
Loading...