Coronavirus : le médecin qui a lancé l’alerte en Chine est mort du virus

Le docteur Li Wenliang, qui avait été l’un des tous premiers médecins à mettre en garde contre la propagation du nouveau coronavirus, est décédé après avoir attrapé le virus en question, annoncent les médias chinois.
Fin décembre dernier, il avait été l’un des premiers à tirer la sonnette d’alarme. Un peu plus d’un mois plus tard, Li Wenliang est décédé à 34 ans, après avoir été contaminé par le coronavirus.
*Un message d’alerte le 30 décembre
Inquiet de la multiplication de cas lui rappelant l’épidémie de SRAS en 2005, cet ophtalmologiste de l’hôpital central de Wuhan avait alerté ses collègues le 30 décembre sur un groupe de discussion, leur conseillant de se protéger contre ce nouveau virus lors de leurs consultations.
D’abord mis en cause par les autorités chinoises, qui l’accusaient selon la BBC, de “répandre des rumeurs”, Li Wenliang avait cependant bien vite vu les faits lui donner raison, avec l’identification du nouveau coronavirus et sa propagation.
*Li Wenliang victime du coronavirus
Depuis, l’épidémie a fait plus de 560 victimes en Chine et a même largement dépassé ses frontières. Les autorités locales de Wuhan ont présenté leurs excuses au docteur Li Wenliang, mais celui-ci a surtout été tragiquement rattrapé par le virus au sujet duquel il avait cherché à alerter.
Tombé malade à la mi-janvier et rapidement hospitalisé, le médecin n’a pas vu sa condition s’améliorer au fil des jours, bien au contraire. Le 30 janvier, le diagnostic tombait : Li Wenliang était contaminé par le coronavirus, dont il allait finalement mourir quelques jours plus tard. Les médias chinois n’ont en revanche pas précisé quels étaient les antécédents médicaux de l’ophtalmologiste.
Lire aussi
commentaires
Loading...