A Elyes Fakhfakh : Un gouvernement de 18 ministres, le pouvez-vous?

 

Par Mohamed Laroussi Bensalah

Lors de ses premières apparitions, Elyes Fakhfakh, chef du gouvernement pressenti (CGP) nous a promis un gouvernement restreint. Par opposition à celui proposé par l’ex-CGP Habib Jamli et composé de 43 personnes en tout, et au vu des difficultés constatées dans les finances publiques, nous avions souhaité que la « restriction » pourrait aller à 14 au minimum et à 20 au maximum.

Un gouvernement élargi est, la plupart du temps, ainsi constitué pour faire plaisir à tout le monde, afin que toutes les tendances y soient représentées. Plusieurs spécialistes s’accordent à dire qu’une équipe trop nombreuse risque fort de manquer de cohésion et par là même de connaitre des interférences ou même des conflits de compétence. En 1977, Dr MongiKaabi, illustre député de l’Assemblée Nationale questionnait le Premier Ministre Feu HédiNouira sur le comportement de certains ministres et lui demandait si la politique appliquée par tel ou tel ministère est celle arrêtée par le gouvernement ou celle que décide le ministre.

Par opposition, un gouvernement restreint est celui dirigé de main de maitre par son chef. Une marge quelconque est certes laissée à chaque ministre, mais c’est le Chef qui décide, qui fait le chaud et le froid.

Déception

Deux semaines après, Elyes Fakhfakh nous sort une liste de 28 ministères, c’est-à-dire ceux de Habib Jamli moins les secrétaires d’Etat. Une déception de la part de quelqu’un qu’on comptait un homme à poigne, initiateur du changement de logiciel.

Pays des exceptions, la Tunisie d’avant Janvier 2011 a souvent eu des gouvernements restreints ou resserrés. Le tableau suivant nous le montre clairement :

Date Premier Ministre Nombre Total
Ministres Secrétaires E  
11 et 15 Avril 1956 Habib Bourguiba (1) 14 02 17
29 Juillet 1957 Habib Bourguiba (2) 14 02 17
12 Novembre 1964 Habib Bourguiba (1) 14 03 18
07 Novembre 1969 BahiLadgham 17 04 22
12 Juin 1970 BahiLadgham 13 06 20
06 Novembre 1970 Hedi Nouira 14 06 21
29 Octobre 1971 Hedi Nouira 15 08 24
25 Septembre 1974 Hedi Nouira 15 09 25
07 Novembre 1979 Hedi Nouira 19 03 23
23 Avril 1980 Mohamed Mzali 18 01 20
11 Mai 1986 Mohamed Mzali 24 02 27
30 Juillet 1986 RchidSfar 18 02 20
02 Octobre 1987 Zinelabidine Benali 19 09 29

 

L’ère Ben Ali

A partir du 7 novembre 1987, Zinelabidine Benali a « consommé » trois premiers ministres. Le premier d’entre eux, Feu Hédi Baccouche a conduit un cabinet composé de 31 personnes dont 21 ministres y compris le Gouverneur de la Banque Centrale et 9 secrétaires d’Etat. Mais il faut remarquer que Benali s’était entouré de plusieurs collaborateurs qu’il avait élevés aux rangs de ministres et de secrétaires d’Etat sans pour autant qu’ils fassent partie du Gouvernement. Hamed Karoui (27/09/1989 – 17/11/1999) et Mohamed Gannouchi (17/11/1999 – 14/01/2011) qui lui ont succédé ont conduit des cabinets formés principalement à la suite des élections présidentielles et législatives de 1994, 1999, 2004 et 2009 et composés tour à tour de 30 personnes dont 21 Ministres et 9 Secrétaires d’Etat, de 31 personnes dont 19 Ministres et 12 Secrétaires d’Etat et de 40 personnes dont 28 Ministres et 12 Secrétaires d’Etat.

En France, pays avec lequel on aime se comparer, le Gouvernement le plus large a été celui conduit par Michel Rocad avec 48 personnes en 1988, le premier gouvernement restreint a été celui formé en 2007 par François Fillon avec 19 personnes. Le deuxième n’est autre que celui en exercice depuis 2017 conduit par Edouard Philipe, il compte 22 dont 18 Ministres et 04 Secrétaires d’Etat.

Un gouvernement de 18 personnes est-il possible ?

Théoriquement oui en groupant certains ministères et en effaçant d’autres. Ainsi, le ministère de l’Intérieur peut récupérer les affaires locales, les affaires étrangères peut se rattacher la coopération internationale. Voici dans le tableau suivant l’ossature d’un gouvernement de 17 Ministères plus leur Chef bien sur.

01 Ministère de la Défense
02 Ministère de la Justice et des Domaines de l’Etat
  Ministère des affaires étrangères, de l’Emigration et de la Coopération Internationale
03 Ministère de l’Intérieur et des affaires locales
04 Ministère de l’Enseignement Supérieur et des Technologies de la Communication
05 Ministère de l’Education et de la Formation Professionnelle
06 Ministère du Travail et de l’Emploi
07 Ministère de l’Industrie, de l’Energie et des Mines
08 Ministère de l’Equipement et du Transport
09 Ministère du Commerce, du Tourisme et de l’Artisanat
10 Ministère de la Jeunesse et des Sports
11 Ministère de l’Agriculture, des Eaux et de l’Environnement
12 Ministère des Finances et de l’investissement
13 Ministère de la Santé et de la Sécurité Sociale
14 Ministère de la Fonction Publique et des Affaires religieuses
15 Ministère des Affaires Sociales, de la Femme, de l’Enfant et de la Famille
16 Ministère de la Culture et de la Communication
17 Ministre chargé des Relations avec l’ARP, les instances et la Société Civile

 

Un gouvernement réduit de la sorte peut fonctionner plus aisément et offre l’occasion pour valoriser les Directeurs généraux, les Directeurs et l’ensemble des fonctionnaires et leur donner l’occasion de réaliser des performances. Il contribue à la réduction des dépenses publiques.

Lire aussi
commentaires
Loading...