Les syndicats des médecins de libre pratique et des dentistes opposés au projet de loi sur les droits des patients et la responsabilité médicale

 Le syndicat tunisien des médecins de libre pratique a indiqué mardi 14 janvier qu’il refuse catégoriquement l’adoption du projet de loi organique relatif aux droits des patients et à la responsabilité médicale dans sa version actuelle, invitant à renvoyer le texte devant la commission de la santé à l’assemblée des représentants du peuple afin de revoir les points sur lesquels il y a des divergences et de prendre en compte ses propositions.
De son côté, le syndicat des dentistes de pratique libre a invité l’ARP à davantage de concertations avec toutes les parties sur ledit projet de loi afin de lui assurer le maximum d’efficacité, et ce dans les plus brefs délais.
« Le 22 juillet 2019, notre syndicat a proposé des amendements garantissant davantage d’efficience à ce projet de loi que ce soit aux malades ou aux professionnels de la santé« , rappelle le syndicat.
L’assemblée des représentants du peuple tiendra ce mercredi 15 janvier une plénière pour discuter et adopter le projet de loi en question.
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...