Le citoyen au centre des intérêts de la municipalité de Béja

A Béja, le premier Espace Citoyen « Etat Civil » est désormais accessible au public. La cérémonie
d’ouverture aura lieu  jeudi 16 janvier 2020  dans les locaux de la municipalité de Béja en
présence de  Mokhtar Hammami, Ministre des Affaires Locales et de l’Environnement, Fritz Jung,
Chef de la Coopération Allemande à l’Ambassade de la République Fédérale d‘Allemagne en Tunisie,
Mohsen Moez Mili, Gouverneur de Béja,  Yasser Gharbi, maire de  Béja et  Souad
Ben Abderrahim, Présidente de la Fédération Nationale des Villes Tunisiennes.

Des services municipaux transparents et efficaces
L’Espace Citoyen est un concept qui permet d’offrir aux citoyens des services municipaux de qualité, de
manière rapide et transparente. C’est dans l’optique de garder le citoyen au centre de ses intérêts et de
renforcer la relation de confiance avec la municipalité de Béja. Depuis le mois de mars de l’année 2017
un premier bureau a été intégré qui fournit un large éventail de prestations administratives municipales.
Satisfaite des résultats de cette première collaboration avec la coopération allemande au développement
(GIZ Tunisie) dotée d’un financement l’Etat de la Bavière (Freistaat Bayern), la municipalité de Béja décide
de renouveler l’expérience. Ainsi le nouvel Espace Citoyen exclusivement dédié aux prestations de l’état
civil a été décidé.

Une meilleure accessibilité aux prestations municipales
En vue d’appuyer les collectivités locales dans l’application du Chapitre VII de la constitution tunisienne,
la GIZ Tunisie et ses différents partenaires ont réussi à concrétiser l’orientation citoyenne des services
municipaux. Pour cela, une multitude de prestations sont offertes afin de faciliter les échanges entre la
municipalité et le citoyen.
Aujourd’hui, 11 Espaces Citoyen fonctionnels sont répartis sur tout le territoire tunisien et se trouvent
au sein des municipalités suivantes : Menzel Bourguiba, Denden, Mourouj, Gabès, Ben Guerdane, Béja,
Jendouba, Sers, Siliana, Regueb et Gafsa.

Lire aussi
commentaires
Loading...