POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Le Centre de la Culture et des Sciences de la Roumanie à Tunis et le Lectorat de la langue roumaine commencent leur activité en Tunisie

En marge des événements occasionnés par la Journée de la culture roumaine (15 janvier), le Centre de la culture et des sciences de la Roumanie à Tunis a commencé ses activités le 16 janvier 2020, avec l’ouverture officielle des cours de la langue roumaine menée avec le soutien de l’Institut de la langue roumaine, qui est subordonné au ministère de l’Éducation nationale de la Roumanie. L’événement a été suivi par S.E.M. Dan Stoenescu, l’ambassadeur de Roumanie en République Tunisienne, M. Imed Ben Ammar, le directeur de l’Institut Bourguiba des Langues Vivantes (IBLV), des membres de l’institut, des diplomates, des membres de la communauté roumaine et des étudiants de l’Université Tunis El Manar.

Le nouveau lectorat de la langue roumaine de Tunis, inauguré au cours de l’année académique 2019-2020, fait partie du réseau de 54 lectorats, déjà existant en Europe, en Asie, aux États-Unis d’Amérique et en Afrique. Dr. Florica Lia Faur, maître de conférences, est la professeure universitaire de la langue roumaine à Tunis. Elle est connu dans le monde académique et culturel, en étant impliquée dans des projets éducatifs (y compris des partenariats avec le milieu pré-universitaire), des collaborations dans des projets de recherche, des écrivains, des organisateurs du festival « Journées et soirées de littérature Doinaș-SAD », ainsi que de nombreuses rencontres littéraires et débats avec des écrivains contemporains, des historiens ou des personnages de la culture roumaine.

Dans une Europe multiculturelle, la mission des enseignants roumains est de promouvoir la langue, la littérature, la culture et la civilisation roumaine, à travers des spécialistes qui interagissent avec l’environnement linguistique et universitaire dans les grands centres du monde, devenant, en même temps, des représentants de la diplomatie culturelle. Le protocole de collaboration à Tunis a été conclu entre l’Institut de langue roumaine de Bucarest et l’Université Tunis El Manar, par le biais de l’Institut Bourguiba des Langues Vivantes, où des cours de langue roumaine sont dispensés, ainsi que l’arabe, le dialecte tunisien, l’allemand, l’anglais, le chinois le coréen, l’espagnol, l’italien, le japonais, le portugais, le russe et le turc.

Le Centre de la Culture et des Sciences de la Roumanie à Tunis (le premier centre en Afrique), au sein de l’Institut Bourguiba des Langues Vivantes de l’Université Tunis El Manar, a été inauguré par les ministres roumain et tunisien des Affaires étrangères en 2018. Le centre fonctionne dans un espace fourni par l’Institut Bourguiba des langues vivantes et équipé d’équipements informatiques et électroniques offertes par l’Agence roumaine de développement – RoAid, dans le cadre d’un projet de soutien plus vaste à cette prestigieuse institution académique. Le centre est un établissement d’enseignement pour la promotion de la langue, de la culture et de la civilisation roumaine en Tunisie au sein de l’Institut Bourguiba des Langues Vivantes et exerce son activité avec le soutien de l’Ambassade de Roumanie à Tunis. En 2020, des activités culturelles et éducatives sont prévues en collaboration avec les autorités locales et du milieu associatif en Tunisie et en Roumanie.

La Tunisie est, après la République de Moldova, le pays avec le plus grand nombre d’étudiants dans les établissements d’enseignement roumains (plus de 1 000). La qualité de l’enseignement, la reconnaissance des diplômes au niveau européen et les coûts inférieurs à ceux des autres pays de l’Union européenne font de la Roumanie une destination très intéressante pour poursuivre des études universitaires. Pour ces raisons, ainsi que pour soutenir les Tunisiens intéressés à étudier le roumain, avant leur arrivée dans notre pays, le Lectorat de la langue roumaine et le Centre de la Culture et des Sciences de la Roumanie à Tunis ont été ouverts. Ces institutions seront un noyau académique et culturel pour les étudiants tunisiens et étrangers qui étudient ici et favoriseront les échanges éducatifs et culturels roumano-tunisiens et ceux avec l’ensemble du continent africain.

 

Lire aussi
commentaires
Loading...