Haykel Mekki: « Des soupçons de corruption pèsent sur Jemli ! »

Le député et dirigeant du mouvement Achaâb, Haykel Mekki a estimé que Habib Jemli, le chef du gouvernement désigné n’est pas vraiment l’homme de la situation.
« Nous appelons tous les patriotes à ne pas voter pour ce gouvernement, a-t-il insisté sur le plateau de « la Matinale« , lundi à Shems FM. Nous ne voulons pas lancer des accusations gratuitement. Mais nous poursuivons nos investigations quant à des soupçons de corruption touchant Jemli au sujet d’une ferme étatique agricole dans une affaire située dans le passé« .
« Jemli a pris beaucoup plus de temps qu’il n’en faut pour composer son gouvernement, poursuit Mekki. Il a fini par subir les pressions d’Ennahdha et les appétits des partis. Chaque ministère est flanqué d’un secrétaire d’Etat. Il était clair qu’il lui fallait contenter chacun. Il a paru bien faible. D’ailleurs, Ennahdha nous impose le diktat de la Turquie d’Erdogan qui ne pense qu’à l’intérêt de son pays« .
« Non, nous n’avons pas peur du pouvoir, martèle le dirigeant d’Echaâb. Le mouvement Ennahdha n’a cependant répondu à aucune de nos questions. Il n’a proposé aucun programme. Il dit vouloir lutter contre la pauvreté: c’est beau comme slogan. Mais dites-nous comment traduire ces paroles dans les faits. La santé pour tous, même chose. Depuis huit ans, ils n’ont pas construit un seul hôpital« .
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...