Tunis: mort suspecte d’une subsaharienne

Une jeune femme de nationalité ivoirienne est décédée récemment dans l’une des cliniques privées de Tunis. Selon certaines sources médiatiques, des actes de violence seraient à l’origine du décès. Ces mêmes sources ont pointé du doigt son employeur.
La défunte s’était installée en Tunisie depuis quelques années. Elle partageait un petit studio avec sa compatriote ivoirienne dans un quartier de la Soukra. La jeune femme travaillait également en tant qu’aide ménagère dans une villa située dans la région d’EL Manar.
Contactée par Réalités Online, une source à la clinique où la défunte avait été hospitalisée, a démenti catégoriquement les informations selon lesquelles les actes de torture seraient à l’origine du décès indiquant que la jeune femme est décédée suite à une hémorragie.
Par ailleurs, une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances du décès ainsi que les responsabilités.

Lire aussi
commentaires
Loading...