POUR LIRE NOTRE MAGAZINE EN PDF CLIQUER ICI

Programmes électoraux des législatives 2019: Un décalage entre le promis et le faisable selon Solidar

La dynamique ONG, Solidar, vient de publier un rapport fort pertinent qui relate les différents engagements électoraux émis par les 7 partis vainqueurs des législatives 2019. Solidar a passé au crible les promesses des uns et des autres afin d’en examiner la vision stratégique de leur exercice politique et d’élaborer la feuille de route valable pour le quinquennat 2019/2024.
L’ONG a pensé que depuis la révolution, les prestations des gouvernements consécutifs en Tunisie ont été caractérisées par l’absence d’une vision stratégique à même de mettre en place des objectifs à court, moyen ou long terme. Ce qui a rendu impossible la mise en place de politiques efficaces capables de lutter contre les problèmes structurels économiques et sociaux du pays.
De là, la question qui s’est posée et imposée est comment les différentes sensibilités politiques représentées à l’ARP peuvent-elles justement se converger sur une vision commune ?
La méthodologie adoptée par Solidar s’est caractérisée par son aspect neutre et scientifique. L’ONG a inventorié les mesures à partir des programmes des sept premiers partis vainqueurs des législatives 2019 qui ne sont autres que le mouvement Ennahdha, Kalb Tounes, le Courant Démocratique, la Coalition de la Dignité, le Parti Destourien Libre, le Mouvement Echaâb et le Mouvement Tahya Tounes.
Une matrice élémentaire constituée de 1455 mesures en est émergée. 1455 mesures promises par les partis les plus populaires tunisiens. Mais justement jusqu’à quel point sont-elles concrétisables ?
Team Solidar s’est engagée dans des opérations d’analyse et d’évaluation de la similarité entre ces mesures. Ce qui a généré le raccordement de 229 mesures communes entre trois partis ou plus qui constitueront la brique de base du socle commun.
Il fallait creuser encore plus profondément. Et déduire le nombre des mesures en les regroupant selon des objectifs. Aussi, le socle commun a atteint 36 point final.
Parmi les engagements les plus prioritaires des 7 partis vainqueurs des législatives 2019 figure l’amélioration de l’efficacité des établissements publics en matière de gestion, d’exécution et de contrôle ; ensuite de la qualité de l’enseignement et mise à niveau de ses outputs aux normes internationales.
Nous notons aussi la diversification des marchés extérieurs et développement des exportations ; l’accélération du rythme du développement régional et concrétisation du principe de discrimination positive ; l’amélioration de la compétitivité de l’économie ; l’encouragement à l’entrepreneuriat ; l’amélioration de l’environnement d’investissement ; le développement de l’infrastructure et de la logistique ; l’amélioration du pouvoir d’achat ou encore la réduction du marché parallèle.
En somme, les 36 mesures ont porté sur les secteurs portant sur l’économie, le social, l’emploi, la santé, l’éducation, l’environnement et la durabilité, etc.
L’équipe d’experts mobilisée par Solidar a recensé les différents points élaborés par les partis politiques en lice pour les législatives en 4 axes stratégiques.
Le 1er porte sur la compétitivité, l’innovation et la création de valeur et couvre des dimensions différentes telles que l’amélioration du climat d’investissement, la diversification des marchés extérieurs et la promotion des exportations, la promotion de l’entreprenariat, l’intégration du circuit informel, ou encore la maitrise du déficit énergétique.
Le 2e axe se focalise sur la souveraineté et la sécurité nationale au sens large. Il couvre des dimensions allant des institutions constitutionnelles à la sécurité économique ou alimentaire en passant par la lutte contre le terrorisme et le crime organisé.
En 3e place vient la question de l’inclusion et l’équité sociale où il est question de développement régional, de couverture médicale, de logements sociaux, de femme rurale ou encore de lutte contre discrimination.
Et comme 4e axe, s’impose le bien-être social et la qualité de la vie avec des dimensions allant de la protection de l’environnement jusqu’à l’amélioration des services au citoyen en passant par l’amélioration du pouvoir d’achat ou encore la pérennisation des systèmes de sécurité sociale.
Au total, 4 piliers stratégiques ont été identifiés à travers l’examen des 1445 mesures prononcées par les 7 parti en question, à savoir, l’Etat de droit ; le Capital Humain et l’Apprentissage ; la Gouvernance et les Institutions ; sans omettre la Transformation Digitale.
Le prochain gouvernement qui devrait se constituer dans les jours à venir, saura-t-il mettre en œuvre cette vision fort ambitieuse ?

D’après Communiqué

Lire aussi
commentaires
Loading...