Farhat Rajhi : les actes du PDL comportent toutes les conditions d’un « crime »

Le député du bloc démocratique Farhat Rajhi considère que les agissements des députes du parti Destourien Libre comportent toutes les conditions d’un « crime ».
Rajhi a déclaré dimanche 8 décembre que  » ce qui se passe aujourd’hui est un crime puisqu’il empêche la liberté de travail qui est puni par la loi ». Il poursuit en affirmant qu’il est venu au parlement pour légiférer, mais il l’a trouvé incapable de combattre le crime au sein de son hémicycle.
Rappelons que Farhat Rajhi exerçait comme professeur de procédure pénale à l’institut supérieur de la magistrature et a occupé le poste de ministre de l’Intérieur au cours de la période post-révolution (17 janvier -28 mars 2011).

 

 

 

 

Lire aussi
commentaires
Loading...