Des journalistes interdits de couvrir la visite d’Erdogan: Le SNJT dénonce

Dans un communiqué rendu public hier mercredi 25 décembre 2019, le Syndicat National des Journalistes Tunisiens (SNJT) est revenu sur l’affaire de l’interdiction de certains représentants de médias de couvrir le point de presse tenu au Palais de Carthage à l’occasion de la visite officielle effectuée en Tunisie par le président turc Recep Tayyip Erdogan.
 
Le SNJT a dans ce contexte condamné une politique de black-out adoptée fraîchement par la présidence de la République à l’encontre des journalistes.
 
Il a également dénoncé la politique sélective des médias et l’absence de transparence et de l’égalité.
Le même communiqué a rappelé la confiscation des cartes d’accréditation de l’équipe journalistique de la chaîne « Télévision Arabe » et de son interdiction de couvrir la conférence de presse considérant que ces méthodes rappellent d’anciennes pratiques hostiles à la liberté d’Expression.
 
Rappelons que la conseillère du président de la République chargée de l’information et de communication, Rachida Neifer, avait justifié l’interdiction des journalistes de couvrir le point de presse par le fait que la visite du président turc était inopinée.
 
Il n’était donc pas possible de permettre à l’ensemble des journalistes d’accéder au palais pour des raisons sécuritaires.
Lire aussi
commentaires
Loading...