Bonne fête nationale à la Finlande

Par Ghazi Ben Ahmed et Fadhel Mzabi
Chambre de Commerce Tuniso Finlandaise

L’une des fêtes les plus marquantes célébrées en Finlande est le 6 décembre : la Fête de l’Indépendance, journée particulière, instituée Fête Nationale pour commémorer l’accession du pays à l’indépendance en 1917.
Ce jour-là, la Finlande, pays des Moomins, Angry Birds et du père Noel, se colore en bleu et blanc pour célébrer joyeusement et fièrement son indépendance. Dépeignant les couleurs emblématiques de la Finlande en 1870, un poète écrivait : « Le bleu de nos lacs et la blanche neige de nos hivers ». Les finlandais orneront aujourd’hui leurs fenêtres de bougies bleues et blanches, les boulangeries-pâtisseries vendront des gâteaux aux deux couleurs nationales, les vitrines des commerces seront colorées pareillement de bleu et blanc et les drapeaux finlandais flotteront partout dans le pays aux mâts des édifices publics comme des immeubles.
Un peuple fier et nationaliste, qui a su conserver son indépendance et se hisser au rang des nations les plus développées de la planète, grâce au « sisu », ou l’esprit de ténacité. Le sisu est devenu la devise du pays parmi les 3S qui font la fierté des Finlandais : sisu, sauna et salmiakki (friandises salées au réglisse). Mais quelle est cette arme secrète ? Le sisu littéralement les tripes, qui a permis aux finlandais de repousser l’armée soviétique, beaucoup plus nombreuse, lors de la guerre d’hiver en 1939. Le sisu est un mélange d’audace et de persévérance qui conduit à ne jamais baisser les bras même quand tout semble perdu et à tirer parti de sa supposée infériorité en sortant des sentiers battus. Au quotidien cultiver le sisu c’est ce soir, c’est se forcer à sortir de sa zone de confort.
Aujourd’hui, la Finlande est citée en exemple dans bien des secteurs. Elle a réussi le pari de la modernité en misant sur l’innovation, l’éducation et la technologie. Ainsi, la numérisation et le développement de la société de l’information en Finlande sont devenus des vecteurs essentiels de bien-être durable et de productivité croissante. Elle a pour cela mis en place des politiques publiques plaçant l’individu et les PME au cœur d’un écosystème axé sur l’innovation, l’entrepreneuriat tout comme sur la valorisation et l’acquisition continue des compétences.Même le père Noël a adopté plusieurs innovations faisant appel à l’intelligence artificielle pour que les livraisons de cadeaux puissent continuer à se faire dans les meilleures conditions.
La Chambre de commerce Tuniso-Finlandaise présente ses vœux les plus chaleureux aux finlandais et compte redoubler d’effort pour créer le relais manquant et profiter du savoir-faire finlandais en matière d’éducation et de technologie pour mettre en place les fondamentaux d’un partenariat durable et de nouvelles opportunités d’échanges entre les opérateurs économiques des deux pays.
On fêtera le 6 décembre en Finlande et en Tunisie. Ce qu’il faut retenir de cette célébration, c’est que la Finlande s’est donnée beaucoup de mal pour gagner sa liberté et qu’elle s’est battue par la suite de toutes ses forces pour rester libre. Dès leur plus jeune âge, les Finlandais apprennent que l’autodétermination dont a bénéficié la Finlande en 1917 n’est pas allée de soi et que l’indépendance ne saurait être considérée comme coulée dans le marbre. C’est cela que le 6 décembre leur rappelle tous les ans. Autant de leçons pour nous en Tunisie dans cette phase délicate et cruciale de transition économique.

 

Lire aussi
commentaires
Loading...