Badr Gammoudi: « Des dérives sont commises par les forces de l’ordre à Jelma ! « 

Badr Gammoudi, député du Mouvement Echaâb pour la région de Sidi Bouzid a indiqué mercredi 4 décembre sur Radio Cap FM qu’il y a eu dernièrement, suite au décès de Abdelwahab Hablani des affrontements quotidiens à Jelma, des interventions policières dans des magasins et ateliers, et des arrestation de jeunes dans des cafés où ils assistaient à un match de l’Espérance de Tunis, samedi dernier.
« Il y a eu incontestablement des dérives qui ont ajouté à la tension, a-t-il analysé. Même les jardins d’enfants n’ont pas échappé à ces interventions musclées. J’ai demandé au gouverneur de Sidi Bouzid de retirer les forces de l’ordre qui sont de trop. Il y a un poste de police qui suffit. Lundi dernier, des citoyens ont cherché à protéger le poste de police, mais ils ont été agressés par les forces de l’ordre. Dans la banlieue nord de la ville, il y a eu des descentes policières arbitraires et sauvages dans les maisons où des enfants et des vieillards dormaient. Il y a des parties qui enveniment la situation. Pour moi, les citoyens ne sont en rien responsables de cette situation. Les revendications des citoyens de Jelma sont légitimes. Leurs protestations aussi. Leur première revendication a trait à l’eau potable. 21 puits profonds se trouvent à Jelma, alors que les gens ont présenté des demandes pour en profiter et qu’ils attendent toujours. La seconde concerne la zone industrielle qui est en veilleuse. Il faut par ailleurs trouver une solution aux domaines socialistes, et à la question de l’emploi des 350 diplômés de Jelma qui sont au chômage. Les autorités régionales et nationales doivent cesser de marginaliser la région de Sidi Bouzid qui a été le berceau de la révolution du 17 décembre », conclut Badr Gammoudi.
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...