Zied Laâdhari : le pourquoi d’une démission

 On l’avait dit ici même. Un vent de panique souffle du côté de Montplaisir et les dissensions se font de plus en plus jour. En témoigne le jet de l’éponge du secrétaire général du parti et non moins enfant gâté du Cheikh.
Zied Laâdhari, puisqu’il s’agit de lui, vient de publier ce jeudi 28 novembre sur son compte facebook une précision qui explique qu’il a décidé d’abandonner toutes ses responsabilités au sein du parti Ennahdha.
« Depuis le début de cette semaine, j’ai demandé au président du Mouvement d’accepter ma démission, souligne Laâdhari. J’ai présenté à Rached Ghannouchi ma démission du secrétariat général du parti et du bureau exécutif. Je l’ai également informé que je ne serai pas à l’avenir concerné par n’importe quelle responsabilité à la tête du parti ou de son bloc parlementaire, ou par une quelconque responsabilité au sein du futur gouvernement« .
Laâdhari souligne que la décision n’a pas été facile pour lui.
« Toutefois, après mûre réflexion, je me trouve cette fois contraint d’abandonner toute responsabilité au sein du parti ou du gouvernement« , explique le désormais ancien dirigeant d’Ennahdha. Il écrit, « je ne suis guère satisfait du tournant pris par notre pays depuis un certain temps, notamment certaines grandes décisions prises par mon parti ces derniers temps. Je n’ai pas réussi à convaincre la direction de mon parti à propos de sujets vitaux, et en même temps je n’ai pas été convaincu par des décisions de la direction du parti, dont la dernière a trait à la formation du prochain gouvernement. Au contraire, j’ai le sentiment qu’on commet les mêmes erreurs que par le passé. Pourtant, j’ai toujours été discipliné, respectant les choix du parti tout en ayant un avis différent, (cela est arrivé à plusieurs reprises et j’ai exprimé mes points de vue en toute liberté au sein des structures du parti) et ce par conviction que le travail collectif se construit sur la solidarité et la discipline et je ne suis pas en mesure de surenchérir sur le patriotisme ou le sens des responsabilités des enfants du parti ou autres.Sauf que je me retrouve à la fin, réellement incapable de poursuivre l’expérience et d’assumer toute responsabilité ou fonction partisane ou gouvernementale dans ces conditions.Avec ça, mon espoir est nous réussissions, nous en tant que  tunisiens, à reprendre la situation en main, à faire prévaloir le sens de la responsabilité loin des petits calculs et des intérêts étriqués surtout eu égard à la délicatesse de l’étape et le volume des défis.« 
Zied Laâdhari conclura en renouvelant ses remerciements au chef de son parti Cheikh Rached tout en s’engageant à tout faire pour être à la hauteur de la confiance placée en lui par les électeurs à l’assemblée des représentants du peuple.
M.L.
Lire aussi
commentaires
Loading...