Tunisie : Hausse des importations de céréales malgré une récolte record cette année

La Tunisie a importé jusqu’à fin octobre 2019 près de 514 mille tonnes de blé dur (442 millions de dinars MDT), 462 mille tonnes d’orge (322 MDT), 1081 mille tonnes de blé tendre (734 MDT), et 441 mille tonnes de sucre (419 MDT).

Par Amine Ben Gamra*

Les importations anarchiques ne s’arrêtent pas là car France Export Céréales organisera à Tunis au cours de cette semaine des rencontres  franco-tunisiennes des céréales, l’objet étant de fournir à la Tunisie 35% de ses besoins en blé meunier et 50% pour l’orge.
En effet, la France a moissonné, en 2019, la deuxième meilleure récolte de blé meunier de son histoire. La production française a su démontrer sa résilience avec une récolte forte de 39,7 millions de tonnes (Mt) de blé meunier, 1,5 Mt de blé dur et 13,4 Mt d’orge et donc la France prévoit d’exporter près de 12Mt de blé, durant 2019-2020, en dehors de l’Union Européenne (UE).
Le record enregistré en Tunisie cette saison dans le domaine de la culture céréalière et la déclaration du ministre de l’Agriculture que la récolte céréalière, au titre de la saison 2018/2019, permettra de réduire les importations des denrées alimentaires et d’économiser près de 350 MDT sont donc vains.
En conséquence, la balance commerciale alimentaire a enregistré un déficit de 1 344,5 MDT durant le mois d’octobre 2019 susceptible d’augmentation d’ici fin d’année ce qui peut générer un glissement catastrophique du dinar et risque de sombrer le pays dans un cercle très dangereux.

*Expert Comptable
Commissaire Aux Comptes
Membre de l’Ordre des Experts Comptable de Tunisie

 

Lire aussi
commentaires
Loading...