Selim Azzabi: les corrompus et les extrémistes ne doivent pas faire partie du gouvernement

Le chef du gouvernement désigné, Habib Jomli, a entamé  officiellement  les concertations officielles liées à la formation du prochain gouvernement. Des délégations de représentants de divers partis politiques occupant des sièges à l’Assemblée des Représentants du Peuple ont été donc reçue par Habib Jomli durant ces dernières heures à Dar Dhiafa à Carthage. Parmi ces partis figure celui de son prédécesseur Youssef Chahed à savoir Tahya Tounes. La rencontre a eu lieu dans l’après midi de ce mercredi 20 novembre 2019.
Dans une déclaration accordée aux médias à sa sortie de  cet entretien, le secrétaire général du parti Selim Azzabi a assuré que Tahya Tounes ne fera en tout cas pas partie du prochain gouvernement et qu’il se positionne officiellement dans l’opposition.

Il a ajouté que cette rencontre a été l’occasion pour réitérer  la position de son parti en faveur d’un gouvernement d’intérêt national excluant les partis politiques extrémistes ainsi que ceux soupçonnés de corruption.

Lire aussi
commentaires
Loading...