Samir el Wafi regrette sa prise de position contre Zouhaier Makhlouf

Dans un post publié sur sa page Facebook, Samir El Wafi a exprimé son regret et ses remords après avoir participé à la violente campagne contre Zouhaier Makhlouf, le député à l’assemblé des représentants du peuple dans l’affaire d’atteinte aux mœurs dont il est accusé.
« J’ai ressenti du remord et ma conscience me torturait en parlant aujourd’hui avec Zouhaier Makhlouf après avoir participé à la campagne virulente contre lui.. Zouhaier m’a appris que sa photo a été massacrée..sans pitié, ni objectivité par ses détracteurs.. Un présumé tribunal s’est autoproclamé pour le désigner coupable avec des milliers de personnes pour juges.. ils n’ont même pas attendu le jugement.. ils ont égorgé sa dignité et l’honneur de sa famille.. au point que sa fille a tenté de se suicider et que son fils a refusé de se rendre à l’école.. qu’il ne regarde même plus dans les yeux après cette campagne de dénigrement et de diffamation !!! »
« Zouhaier sanglotait jusqu’à l’interruption de la communication..il m’a confirmé qu’il avait remis son immunité parlementaire au juge d’instruction..dans le souci de reprendre sa dignité à travers la justice.. et de sa prédisposition à comparaître devant la justice pour être jugé sans immunité pour le protéger »
Samir El Wafi a déclaré dans le même post qu’il s’est empressé de prendre position, avait lésé l’homme et qu’il se devait de respecter la présomption d’innocence que seule la justice avait le droit de trancher.
Pour conclure le journaliste d’Al Tessia a formulé ses excuses quant à sa cruauté et son empressement dans cette affaire.. et que « si Zouhaier Makhlouf était innocent comme il ne cesse d’affirmer, puisse Dieu lui rendre justice ainsi qu’à sa famille .. et s’il était coupable, il méritera le châtiment qui lui sera infligé. Dieu seul le sait ».

Fac simili du post de Samir El Wafi tel que reproduit par Tunisie Online

 

 

Lire aussi
commentaires
Loading...