Pénurie de médicaments : la crise continue

Le manque de médicaments en Tunisie ne finit pas de susciter des remous auprès des citoyens. La crise n’a en effet pas été résolue et cela ne concerne pas uniquement les médicaments importés.
Dans son édition de mercredi 20 novembre le journal « As-Sabah » révèle que des dizaines de médicaments demeurent introuvables et pour la plupart ils sont vitaux tels que les médicaments anti-cancers.
Plusieurs médicaments y compris ceux qui sont fabriqués localement sont indisponibles à cause de la flambée des prix des matières premières importés.
Mustapha Laroussi, président du syndicat des pharmaciens s’est plaint de l’absence de volonté du gouvernement d’apporter son aide pour éviter une crise sociale lors de la prochaine période.
Les laboratoires étrangers refusent toujours de fournir la pharmacie centrale en raison du retard dans le remboursement  de ses dettes. Il est à rappeler que ces dettes s’élevaient à 400 Million de dinars en 2018 alors que les arriérés du secteur privé au profit des pharmacies atteint 890 Millions de dinars.
La seule note positive vient des laboratoires privés tunisiens qui assurent 70% des médicaments mis en vente. Une production qui promet de dépasser les 80% au cours des  prochaines années.

Lire aussi
commentaires
Loading...