Jamoussi hésite à répondre à Tabib

Lors de l’inauguration du nouveau siège du tribunal de première instance de Nabeul, ce vendredi 9 novembre 2019, le ministre de la Justice, Karim Jamoussi a déclaré qu’en raison de sa connaissance insuffisante du dossier, il hésitait à répondre aux accusations portées par le président de l’Instance nationale de lutte contre la corruption (INLUCC), Chawki Tabib selon lesquelles le système de récupération des propriétés confisquées contenait des dossiers de corruption.
« L’Etat s’emploie à améliorer son intervention à ce sujet« , a-t-il assuré.
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...