Grande star du football zarzissien, Abdessalam Kazouz n’est plus

Abdessalam Kazouz
La famille sportive de Zarzis et du Sud-Est est en deuil.
L’ancien attaquant de l’Espérance Sportive de Zarzis des années 1980-début 1990, Abdessalam Kazouz est décédé samedi 9 novembre à l’issue d’une longue maladie.
Né le 28 mai 1958 à Zarzis, Houmet Ksar Chalaba (actuelle rue du Yémen), il exprimait dès sa plus jeune enfance un amour fou pour le ballon rond.
Il perd très jeune ses parents. Et c’est son grand-père qui va l’élever, lui et sa soeur qu’il perd très vite. En effet, elle est morte alors qu’elle était très jeune.
A Houmet Echatt, il brillait dans les interminables rencontres de quartiers.
C’est Hamadi Ben Jeddi, son professeur de sport au lycée technique de Zarzis, route de Djerba, qui allait devenir entraineur puis dirigeant à l’ESZ qui l’a découvert.
En 1976, Hamadi Ben Jeddi allait enrôler le trio de l’équipe scolaire du lycée technique de Zarzis, composé de Kazouz, du gardien Chokri Khenissi et de Mohamed Jabnoun au sein de l’équipe juniors de l’ESZ.
Le club sang et or du Sud était alors présidé par Ali Sraieb, et évoluait en division 3.
Le pied gauche magique d’Abdessalam Kazouz fait fureur, et lui attire l’intérêt du public.
Et c’est le plus naturellement du monde qu’il est vite promu parmi les seniors où il débute aux côtés de …. son professeur d’éducation physique au lycée, Tijani Mcharek.
Entre 1978, année de ses débuts lorsque Zarzis monta en D2, et 1994, année du retour en D1 lorsqu’il prit sa retraite, il régala le public sportif tunisien par ses dribbles déroutants et sa technique raffinée.
Que son âme repose en paix !
H.A.
Lire aussi
commentaires
Loading...